Création et Évolution de l’homme


Depuis quelques années, il y a des débats dans plusieurs pays à savoir si l’on doit enseigner l’évolution ou la création de l’homme dans les écoles. Ce même débat a aussi lieu dans l’Église. Voici un résumé (très simpliste) des trois théories compatibles avec le christianisme les plus populaires aujourd’hui :

Création : L’homme a été créé directement par Dieu. C'est-à-dire que Dieu l’a fait tel qu’il est présentement avec de la matière.

Évolution : Dieu a créé des formes de vie simples qui ont par la suite évoluées, grâce aux lois naturelles dessinées par Dieu, pour arriver à former l’homme au terme d’un long processus.

Dessin intelligent : Une théorie qui est un peu un hybride entre les deux qui dit que Dieu a créé des formes de vie simples et les lois naturelles et est intervenu à certaines occasions pour ainsi arriver à créer l’homme.

L’Église Catholique, contrairement à certains autres groupes chrétiens, n’a pas de position officielle sur ce débat. C'est-à-dire que nous sommes libres d’adhérer à celle qui nous semble la plus réaliste. Aucune de ces théories ne sont en contradiction avec ce que l’Église enseigne pour autant qu’on respecte les 4 règles énoncés plus bas et que Dieu soit le créateur de l’homme. Une théorie où Dieu serait absent du processus de création et où le hasard en serait le seul mécanisme est donc incompatible avec la Foi chrétienne.

Alors où est le problème ? Il n’y en a pas réellement si on comprend que le récit de la création de la Genèse est avant tout la description de la création de l’homme qui a eu lieu lorsque Dieu a insufflé l’âme dans notre corps matériel.  Car c’est dans notre âme que nous sommes à l’image de Dieu. Alors, cela ne change rien que le corps de l’homme ait été créé à partir de la boue quelque minutes avant ou s’il a évolué pendant des millions d’années car l’homme a été créé lorsque Dieu lui a insufflé l’âme humaine.

Cependant, bien que nous sommes libres de croire à la théorie que nous voulons entre création et évolution, certains enseignements de l’Église concernant l’âme humaine doivent absolument s’y retrouver. Les voici :

1) L’âme humaine n’est pas seulement un sous-produit du corps humain.
2) L’âme humaine a le pouvoir de connaître des concepts abstraits et de connaître Dieu son créateur.
3) L’âme humaine a le pouvoir de choisir et d’aimer.
4) L’âme humaine a une dignité supérieure du reste de la création visible.

4 commentaires:

  1. Bonjour,

    Lorsque vous définnissez la théorie de l'évolution vous biaisez totalement le concept en le remplaçant carrément par la définition de la création par processus. La preuve, le début même de votre définission de l'évolution affirme son contraire (la création) : "Dieu a créé" !

    Je ne crois pas que les scientifiques évolutionnistes (macro-évolution) se reconnaissent dans cette vision des choses. Au contraire, selon la pensée qui est sous tendue dans (et défendu par) le darwinisme et le néo-darwinisme, c'est à dire une vision matérialiste du monde (en dehors de la matière rien n'existe et ne mérite d'être pris en considération, ni esprit ni âme donc), ce n'est que par des processus naturels (génétiques, biologiques etc.) qu'est apparue la vie et que s'est développée sa diversité.
    Leur hypothèse insiste sur l'indépendance radicale de l'existence et de la variété de la vie biologique à l'égard d'un Créateur concepteur volontaire.
    Si l'adaptation aveugle de la "Nature" explique la vie, il n'est plus besoin de "l'hypothèse Dieu" selon tous les évolutionnistes cohérents.

    S'il vous plait, ne faites pas croire aux chrétiens qu'ils peuvent accepter l'évolutionisme !
    Chacun est libre de penser comme il veut mais personnellement je crois que pour un chrétien sincère, le fait d'adhérer à la théorie de l'évolution ressemble à une faute vis à vis de notre cher Dieu unique et trinitaire de l'ordre d'un manque de reconnaissance. C'est ne pas rendre à Dieu la gloire qui lui revient.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Merci pour votre commentaire. Vous avez tout à fait raison d'affirmer qu'un vision de l'évolutionnisme où le seul mécanisme est le hasard et qui est empreinte d'une vision du monde purement naturaliste ne peut pas être accepté par un chrétien. Les 3 visions que je tentaient de décrire ici sont tous des positions qu'un chrétien pourrait adopter sans contredire la Révélation divine.

    Comme vous l'avez souligner, un chrétien qui serait tenter par la théorie de l'évolution, doit nécessairement accepter que Dieu a créé toute la matière et les lois qui la gouverne ainsi que Dieu est intervenu au moins surnaturellement pour lui insuffler l'âme humaine. Cependant, je crois que la forme d'évolutionnisme qui est proposée dans cet article n'est pas incompatible pour un chrétien qui est scientifiquement convaincu par les arguments de la science en ce qui concernent ses recherches qui semblent pointer vers une évolution du vivant.

    RépondreSupprimer
  3. À la théorie de l'évolution, je préfère le phénomène de l'objectivation de Frédéric Marlière...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Mr Gé,
    Je ne connais pas cela. Pouvez-vous m'en expliquer les grandes lignes svp ?

    RépondreSupprimer