Conversion, sanctification, suite du christ, doctrine sociale, la grâce et le péché : la morale chrétienne peut paraît compliqué. La morale chrétienne n’est pas une liste d’interdits ou d’impératifs catégoriques inaccessibles à la raison mais « une lumière pour l’action », explique Pascal Jacob, agrégé de philosophie, dans cet essai rigoureux et clair*. Ni rigide, ni laxiste, cette morale se veut pleinement réaliste, au plus près de la nature humaine, au point que ses exigences ne sont pas à l’usage exclusif des chrétiens, mais capables d’être reconnues et observées universellement. Avant l’énoncé de tout dogme ou de toute règle, l’Église catholique est en effet convaincue que « la vérité ne s’impose que par la force de la vérité elle-même qui pénètre l’esprit avec autant de douceur que de puissance » (affirmation de la déclaration conciliaire Dignitatis Humanae dont l’auteur est Karol Wojtyla, le futur saint Jean Paul II).
Voici l'enregistrement de la présentation d'Olivier Bonnassies de son livre "Dieu, la science, les preuves" qu'il a écrit avec Mr Michel-Yves Bolloré le 30 avril 2022.