Les récits évangéliques de l’enfance de Jésus sont ceux dont l’historicité est le plus souvent remise en doute. Personnellement, je crois que les récits de l’enfance de Jésus sont essentiellement historiques, mais je sais que cela est une opinion qui ne fait pas l’unanimité.


Au Québec, ce que l'on entend souvent dire, c'est que la religion catholique, telle qu'elle est vécue dans les paroisses notamment, serait maintenant devenue joyeuse, plaisante, lumineuse et miséricordieuse dans son expression et sa réalité. Pour ce qui est des années de l'après guerre (1945-1960), au contraire, nous entendons souvent cette période qualifiée de "Grande Noirceur", où la religion catholique - toujours dans son expression et sa réalité - aurait été austère, sévère et déplaisante. Durant cette période «ténébreuse», les prêtres auraient notamment obligé les femmes à avoir des enfants, ce qui ne pouvait être que des plus scandaleux ! En effet, pour ceux tenant actuellement ce genre de discours, il est moins grave que des milliers d'enfants à naître québécois soient tués dans le ventre de leur mère par avortement. L'époque de «lumière et d'émancipation» que nous vivons actuellement serait de beaucoup préférable à l'ancienne qualifiée d'asservissante et d'obscurantiste .

Le bienheureux Cardinal Newman n'est pas de cet avis. Voici ce qu'il en dit :

Est-ce que je me considère comme un chrétien mature ? Comment savoir si je le suis ?  Je suis justement tombé sur un court passage d'un sermon du Cardinal Newman qui peut chacun nous aider à faire un examen de conscience sur cette question, voici donc ce court passage :



«Je vous salue, pleine de grâce». Cette salutation a été faite à Marie lors de l’Annonciation par l’ange Gabriel (Luc 1, 28). Pour ceux qui prient souvent le « je vous salue Marie », cette phrase nous semble un peu banale puisqu’on est habitué de l’entendre. Elle renferme cependant quelque chose d’unique dans l’histoire du salut. Voici pourquoi cette salutation prend une place significative dans la tradition chrétienne.

Puisque nous sommes dans le temps de Pâques, je vous présente le résumé du sermon du Cardinal Newman sur les témoins de la résurrection (version intégrale sur le web seulement en anglais).
 
«Dieu l'a ressuscité le troisième jour et lui a donné de se manifester, non à tout le peuple, mais aux témoins que Dieu avait choisi d'avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d'entre les morts.» Actes 10, 40-41
Le Christ ressuscité ne s'est montré qu'à un petit nombre de personnes. Pourquoi?