Lectures de la liturgie
Aube nouvelle

Le tombeau était vide. Dans l'obscurité matinale de cette première fête de Pâques, il n'y avait que confusion pour Marie-Madeleine et les autres disciples. Mais, comme la lumière du jour se levait, ils ont vu l'avènement d'une nouvelle création.

Au début, ils ne comprenaient pas l'Écriture, nous dit l'Évangile d'aujourd'hui. Nous ne savons pas précisément quels textes des Écritures ils étaient censés comprendre. Peut-être que c’était le signe de Jonas, qui s'est levé du ventre du grand poisson au bout de trois jours (voir Jonas 2, 1). Ou peut-être la prophétie d'Osée au sujet la restauration d'Israël de l'exil (voir Osée 6, 2). Peut-être que c’était le psalmiste qui se réjouissait que Dieu ne l’ait pas abandonné au schéol (voir Psaume 16, 9-10).

Quel que soit le passage de l'Écriture, comme les disciples descendaient dans la tombe, ils ont vu et ils ont cru. Qu'ont-ils vu? Les linceuls dans un tombeau vide. La pierre enlevée du tombeau. Sept fois en neuf versets nous entendons ce mot : « tombeau ».



Cet article est une réponse à l’article « 5 raisons pour lesquelles je ne crois pas à la présence réelle dans l’Eucharistie » de Guillaume Bourin, publié sur son blogue intitulé « Le Bon Combat ». Avant de lire mon article-réponse, je vous conseille de prendre le temps de lire tout d’abord son article pour bien comprendre sa position et ses objections.  Le présent article ne répondra qu’à la quatrième raison de l’article mentionné ci-haut, qui affirme l’absence de fondement biblique pour la doctrine de la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie.  Si cette expérience se déroule bien, je suis ouvert à traiter aussi les autres raisons évoquées dans des articles ultérieurs. Ses objections seront ici décrites de façon très sommaire par souci d’économie d’espace et c’est pourquoi il est important de lire l’article de Mr Bourin avant de lire celui-ci.

Raison #4 : La présence réelle n’a aucun fondement biblique

Dans l’article de Mr Bourin, huit objections viennent appuyer son affirmation ci-haut. Je proposerai donc une réponse à chacune de ses objections.

Cette image est tirée de la bande dessinée Un os dans évolution, Tome 2, page 33 de la série : Les Indices pensables
Résumé : Pour faire des êtres vivants, nous avons aujourd’hui la réponse à une très ancienne question âgée de plus de 2 300 ans : les atomes ne sont pas capables de s’organiser seuls,  ils ont besoin des instructions intelligentes du message génétique. Aristote  avait déjà compris que les atomes devaient leur organisation géniale à un principe organisateur.

Le Cardinal Burke a récemment été interviewé à Rome sur des questions portant autour du synode sur la famille. Ces réponses sont d'une grande clarté.

Je remercie le Cardinal Burke pour son témoignage de "martyr" qui en inspire plusieurs en ces temps de confusion. La couleur rouge des cardinaux n'est pas par hasard, elle signifie le sang du martyr. Nous reconnaissons les meilleurs cardinaux aujourd'hui par le mépris et la haine que le monde leur témoigne. N'oublions pas que le Christ lui-même a été méprisé et bafoué. Les vrais disciples du Christ sont ceux qui prennent leur croix et qui le suivent, dans la Vérité et la Charité.

Je comprends que plusieurs catholiques veulent se dissocier du Cardinal Burke. Personnellement, cela me fait penser à Pierre et aux autres apôtres qui ont abandonnés Jésus au moment de l'épreuve, parce que personne n'aime souffrir ! Mais finalement, les apôtres ont pratiquement tous bien tournés, donc soyons confiants et prions pour ceux qui n'ont présentement pas de courage ou sont tentés par la facilité. Prier pour les apôtres, c'est bien ce que la Sainte Vierge a fait durant la Passion de Notre Seigneur.

Lectures de la liturgie
Obscurité à midi

Couronné d'épines, notre Seigneur est élevé sur la croix, où il meurt en « Roi des Juifs ». Remarquez combien de fois Il est appelé « roi » dans l'Évangile d'aujourd'hui, surtout dans le mépris et la moquerie.

En écoutant le long récit de Sa passion, nous devons en tout temps nous rappeler qu’Il a subi cette violence cruelle et inusitée pour nous.

Il est le Serviteur souffrant annoncé par Isaïe dans la Première Lecture d'aujourd'hui. Il reconstitue l'agonie décrite dans le Psaume d'aujourd'hui. Il meurt même avec les premiers mots du Psaume sur ses lèvres (voir Psaume 22, 1).

Écoutez attentivement pour les échos de ce Psaume à travers l'Évangile d'aujourd'hui. Jésus est battu, Ses mains et Ses pieds sont percés; pendant que ses ennemis tiraient au sort Ses vêtements, secouaient la tête, se moquant de Sa foi en l'amour de Dieu, Sa foi que Dieu le délivre.



Cette image est tirée de la bande dessinée La lumière fatiguée, Tome 4, page 42 de la série : Les Indices pensables
Résumé : Nous avons appris que les atomes ne sont pas éternels, les premiers sont apparus 380 000 ans après le Big Bang. Imaginons que la théorie des multivers soit vraie, et que les atomes aient toujours existé dans des univers précédents. Il reste la question : les atomes sont-ils capables de s’organiser SEULS  pour construire des êtres vivants ?

Il y a une hérésie (mot signifiant choisir ou insister sur une vérité, parfois déformée, en excluant d'autres vérités) qui circule présentement sur l'Internet concernant le traitement réservé après la mort par Dieu aux âmes non repentantes.

L'hérésie est celle-ci :
Dieu ne punit pas. L'âme d'un homme non repentant n'ira pas en enfer.  Plutôt, cette âme sera annulée, c'est-à-dire qu'elle cessera d'exister, donc ne souffrira pas les peines de l'enfer. La miséricorde de Dieu est telle qu'il est impossible qu'une âme souffre éternellement après la mort. Donc l'âme non repentante, qui refuse l’existence que Dieu lui a donné, doit nécessairement être annulée.

Lectures de la liturgie
L’Heure arrive


Nos lectures d’aujourd'hui sont pleines d’anticipation. Voici venir des jours, prophétise Jérémie dans la Première Lecture d'aujourd'hui. L'heure est venue, dit Jésus dans l'Évangile. La nouvelle alliance que Dieu a promise à Jérémie est réalisée dans l’ « heure » de Jésus : par Sa mort, Sa résurrection et Son ascension à la droite du Père.



Les prophètes ont dit que cette nouvelle alliance allait faire revenir les tribus d'Israël exilées jusqu’aux extrémités du monde (voir Jérémie 31, 1. 3-4. 7-8). Jésus aussi avait prédit que Sa passion rassemblerait les enfants de Dieu dispersés (voir Jean 11, 52). Mais aujourd'hui, il promet d'attirer à lui, non seulement Israël, mais tous les hommes et toutes les femmes.

Mon ami Matthieu a récemment écrit un article sur la peine de mort dans lequel il adopte une position contre son abolition. Comme le débat sur la peine de mort est une question sur laquelle les catholiques sont libres d’être en désaccord, j’aimerais exprimer les raisons qui poussent certains catholiques vers une conclusion opposée. Personnellement (et ce n’est vraiment que mon opinion), je suis un peu entre les deux, dans le sens où je ne vois pas la nécessité d’abolir la peine de mort,  mais je ne vois pas non plus de raisons d’y avoir recours, du moins en ce qui concerne les pays dits « développés » comme le Canada ou les États-Unis.

Cette image est tirée de la bande dessinée Le hasard n’écrit pas de messages, Tome 3, page 34 de la série : Les Indices pensables
Résumé : Comme son nom l’indique, le matérialisme athée est très concerné par la question de la matière et donc des atomes. Le fondement de ce  courant de pensée repose, depuis la philosophie grecque,  sur deux affirmations :
  1. Les atomes sont éternels, puisqu’aucun dieu ne les a créés et qu’ils ne naissent pas du néant.
  2. Les atomes sont capables de s’organiser SEULS  pour construire des êtres vivants diversifiés.
Aujourd’hui, que répondent les sciences à ces deux questions ?

L'humanité est actuellement attaquées de toute part.  Notre ennemi tente de détruire ces 4 éléments :
  • Notre lien avec Dieu
  • Notre lien avec notre patrie
  • Notre lien avec notre famille
  • Notre lien avec nous-même (euthanasie, théorie du genre, etc.)
Mère Agnès de la Croix est une moniale contemplative, et abbesse d'un monastère en Syrie qui s'est fait attaquer par ISIS.  Elle est toujours abbesse de ce monastère même si elle risque d'y laisser sa vie.  Elle est venu faire un petit tour en France réveiller les consciences.  Elle vient de donner une conférence remarquable sur la situation en Syrie qui concerne en réalité le monde entier.  Cette conférence est à écouter par toute personne de bonne volonté.  Cette femme est une véritable "sainte Thérèse d'Avila" contemporaine.  Elle a été en nomination pour le prix Nobel de la paix.

Voici une vidéo très touchante. Ça nous motive à pardonner nous-même à tous ceux qui nous ont fait du mal. Il n'y a aucune violence dans la vidéo même si ISIS est mentionné.

La vidéo est en arabe et sous-titrée en français.  La fin est très belle.

Cela nous fait entrevoir comment le ciel doit être magnifique après notre mort si nous mourrons en état de grâce.  Essayons d'imiter cette petite fille qui n'a que de l'amour dans son coeur.

Un débat sur la peine de mort est présentement en cours aux États-Unis.  Plusieurs journaux catholiques militent en faveur de son abolition.

L'argument principal est celui-ci : Il est injuste de tuer une personne peu importe sa culpabilité à cause de la dignité intrinsèque de celle-ci.  Puisque l'homme est fait à l'image et à la ressemblance de Dieu, celui-ci possède une dignité qui fait que lui prendre sa vie offense cette même dignité.

Voyons à quel point les "pro peine de mort" ont tort ...

Lectures de la liturgie
Vivre dans la lumière

Les lectures des dimanches de Carême nous ont montré les points forts de l'histoire du salut : l'alliance de Dieu avec la création au temps de Noé; Ses promesses à Abraham; La loi qu’Il a donnée à Israël au Sinaï.

Dans la Première Lecture d'aujourd'hui, nous entendons parler de la destruction du royaume établi par Dieu dans Son alliance finale dans l’Ancien Testament : l'alliance avec David (voir 2 Samuel 7; Psaume 89, 3).

Son peuple élu a abandonné la loi qu’Il leur avait donnée. À cause de leurs péchés, le temple a été détruit et ils furent exilés à Babylone. Nous entendons leur douleur et leur repentir dans la complainte de l'exil que nous chantons le Psaume d'aujourd'hui.

Mais nous entendons aussi comment Dieu, dans sa miséricorde, les a rassemblés, en oignant même un roi païen pour les guider et pour reconstruire le temple (voir Isaïe 44, 28; 45, 1.4).


Dans la dernière vidéo que je vous ai présentée, il était surtout question de musulmans convertis chrétiens évangéliques. Dans cette vidéo, quoique moins spectaculaire, nous allons plus loin encore dans la vérité. La vidéo est entièrement en français et d'une bonne qualité.

Ils s’appellent Joseph (Fadelle), Myriam, Hayette, Paul, Christophe, Eric, Laurence. Ils sont Irakiens, Marocains, Algériens, Maliens, Français.

Il y a 5 ans, 10 ans, 30 ans, jamais ils n’auraient imaginé vivre ce qu’ils ont vécu.  Ils étaient musulmans, à la recherche de Dieu. Ils sont devenus catholiques.
Cette image est tirée de la bande dessinée Le hasard n’écrit pas de messages, Tome 3, page 34 de la série : Les Indices pensables

Résumé : Selon les atomistes, depuis Démocrite, on passe du Chaos (désordre) au Cosmos (organisé) sans aucune intelligence organisatrice puisqu’il n’y a pas de dieu. Les partisans de cette philosophie se disent rationalistes, mais ils ont  du mal à répondre aux critiques sévères que leur adresse l’autre courant de l’athéisme, celui des stoïciens.


Voici une vidéo impressionnante où l'on nous donne le témoignage de conversion au Christ d'anciens musulmans.  Après avoir écouté cette vidéo, vous serez davantage sensibilisés à l'importance et à la grandeur extraordinaire de notre foi au Christ. Un de ces anciens musulmans a déjà été un terroriste qui a tué des chrétiens.  On le voit pleurer.

Cette vidéo a été produite par des protestants évangéliques, mais je sais qu'au moins un catholique témoigne dans cette vidéo. À un moment donné, le mot "religion" est utilisé implicitement de façon négative comme le font souvent certains chrétiens pouvant être bien intentionnés.  De plus, il n'est pas fait mention de l'Eucharistie comme étant la véritable nourriture spirituelle de Dieu, le Christ lui-même selon ces propres paroles dans l'Évangile. Ces quelques petits avertissements donnés, vous pourrez pleinement profiter de ces témoignages percutants.

Lectures de la liturgie
Sacrifices spirituels

Jésus n’est pas venu pour détruire le temple, mais pour l'accomplir (voir Matthieu 5, 17), pour révéler son vrai sens dans le plan de salut de Dieu.

Il est le Seigneur dont les prophètes ont dit qu’Il viendrait pour purifier le temple, bannir les marchands et en faire une maison de prière pour tous les peuples (voir Zacharie 14, 21; Malachie 3, 1-5; Isaïe 56, 7).

Le Dieu qui a fait les cieux et la terre, qui a sorti Israël de l'esclavage, n’habite pas dans les sanctuaires faits par des mains humaines (voir Actes 7, 48; 2 Samuel 7, 5).