Ressuscité le troisième jour

Les Évangiles et la Tradition nous apprennent que Jésus a été crucifié le Vendredi et est ressuscité le Dimanche suivant. Plusieurs crédos chrétiens, comme le symbole des Apôtres et de Nicée-Constantinople, affirment également que Jésus est ressuscité le 3e jour. Pour certaines personnes attentives au texte, cela peu, à première vue, paraître d'une certaine incohérence car la période passé par Jésus dans le tombeau ne semble que d'environ 40 heures, ce qui est à peine 1 jour et demi. Comment tout cela peut alors faire du sens ?

Le calcul qui totalise environ 40 heures est basé sur les Évangiles qui nous disent que Jésus est mort sur la croix la veille du sabbat à la 9e heure du jour. La 9e heure du jour hébraïque équivaut à 15h00 en heure moderne car la première heure de jour hébraïque correspond maintenant à 6h00 du matin. Comme le sabbat était le samedi dans l'Ancienne Alliance, cela nous donne vendredi 15h00 (Matthieu 27,46). La date de la découverte du tombeau est le premier jour de la semaine, donc dimanche, tôt le matin (Jean 20, 1). Cela est logique puisque le dernier jour (7e) était samedi le jour du sabbat.

Comment fait-on alors pour compter 3 jours avec environ 40 heures ? Il faut, comme souvent lorsqu'on lit la Bible, tenter de sortir un peu de notre tête d'occidental du 21ième siècles et tenter de penser comme un juif du 1er siècle. Les juifs pouvaient calculer une partie d'un jour comme un jour. Ce qui veut dire qu'une seule heure d'une journée peut être comptabilisé comme un jour. De plus, le début du jour, au lieu de commencer à minuit, était calculé à partir de la tombé de la nuit, ce qui donne environ 18h00. Ce qui donne 3 jours selon le schéma suivant :

2 commentaires:

  1. Et que penser du Signe de Jonas ? Et quand Jesus dit : detruisez ce temple et en trois jours je le relèverais?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Les exemples que vous mentionnez font aussi allusion à des périodes de trois jours. Comme je l'ai mentionné, elles ne veulent pas nécessairement dire une période de trois jours complets qui équivaudrait à 72 heures.
    Techniquement parlant, si on pousse à l’extrême la manière de compter les jours en comptant une partie d'un jour comme un jour, il est possible d'avoir 3 "jours" avec seulement 24 heures et 2 minutes : 1 minute avant la fin du premier jour, le deuxième jour entier (24h) et une minute au début du troisième jour. Même aujourd'hui, nous utilisons des approximations pour compter les jours. Par exemple, si je pars en vacance le vendredi midi et reviens chez moi le dimanche midi, je pourrais m'exprimer en disant que j'ai passé 3 jours en vacances, alors que j'aurais en fait passé 48 heures, ce qui donne une période qui se rapprocherait plus de deux jours. Le point où je veux en venir, c'est qu'il ne faut donc pas prendre cette expression "3 jours" comme étant nécessairement une période de 72 heures.

    Je crois que les deux exemples que vous mentionnez rentrent aussi dans cette catégorie. Que ce soit la période du signe de Jonas (référant probablement à son séjour dans le poisson) ou au temps du relèvement du temple de Jésus (qui est son corps), il ne signifie pas eux non plus une période qui aurait nécessairement exactement 72 heures, mais qui peut être étalée sur 3 jours avec des périodes variables au premier et au troisième jour.

    Est-ce que cela répond à votre question ?

    Miguel

    RépondreSupprimer