5 sophismes que vous devez savoir reconnaître


Cet article est une traduction française personnelle de l’article « 5 Fallacies you NEED to Know», tiré du blogue de Matt Fradd.

Un sophisme est un argument à logique fallacieuse qui peut être proposée de façon accidentel ou intentionnel. Le qualificatif « fallacieux » vient du mot latin « fallacia » qu’on pourrait aussi traduire par «tromperie».

Pour démontrer cinq sophismes que l’on retrouve régulièrement, je vais utiliser comme exemple cet argument déductif (si vous ne savez pas qu’est-ce qu’un raisonnement déductif, cliquez ici) :

Prémisse 1: Jésus-Christ a fondé une Église
Prémisse 2: La seule Église qui peut retracer que ses origines jusqu’à l'époque de Jésus et des Apôtres est l'Église catholique
Conclusion: Donc, l'Église catholique a été fondée par Jésus-Christ.

Je vais maintenant vous présenter cinq sophismes. Je vais tout d’abord expliquer pourquoi ils sont fallacieux et ensuite comment il faut réagir face à ces arguments.

1- La diversion : La personne qui fait l'argument soulève une question pertinente pour détourner l'attention de son adversaire ou de l'auditoire.

Exemple: Comment pouvez-vous croire que l'Église catholique est l'Église que Jésus-Christ a fondée à la lumière du scandale des abus sexuels ?

Réponse: Le scandale des abus sexuels est un sujet important et je serais heureux d'en discuter dans un autre débat, mais cela n'a rien à voir avec le fait de savoir si Jésus-Christ a fondé l'Église catholique. Tenons-nous-en à l'argument que je viens de présenter.

2- Le ad hominem (du latin « à l'homme »): La personne qui entend l'argument rejette l'argument en raison de celui qui présente l'argument.

Exemple: Vous affirmez que Jésus-Christ a fondé l'Église catholique, mais la dernière fois que j'ai vérifié, vous n’étiez ni un spécialiste de la Bible, ni un historien.

Réponse: Vous avez raison, je ne suis pas un historien, ni un spécialiste de la Bible. Et alors? Je pourrais aussi être désagréable, arrogant et malodorant, mais rien de tout cela n’impliquerait que mon argument est faux. Concentrons plutôt notre énergie sur l'argument que j'ai présenté.

3- Le non sequitur (du latin « il ne s'ensuit pas»): La personne qui fait l'argument tire une conclusion qui ne découle pas de ses prémisses.

Exemple: Jésus-Christ était parfait, mais certains papes qui ont régné sur l'Église ont été corrompus. Donc, Jésus-Christ n'a pas fondé l'Église catholique.

Réponse: La conclusion ne découle pas  des prémisses. Même s'il est vrai que tous les papes sont pécheurs à cause du péché originel (le premier pape, saint Pierre, a renié notre Seigneur trois fois), cela ne réfute pas l'origine divine de l'Église.

4- Le sophisme génétique: La personne qui fait l'argument tente d'invalider une position en se basant sur l’origine de cette position.

Exemple: La seule raison pour laquelle vous faites cet argument est parce que vous avez été élevé catholique. Si vous aviez été élevé dans la « Bible Belt » (zone américaine réputée pour avoir plusieurs chrétiens protestants à tendance fondamentaliste), vous auriez été protestant.

Réponse: Même s'il est vrai qu'une personne peut adhérer à une croyance pour des raisons inadéquates, cela ne signifie pas pour autant que sa croyance est fausse.

5- L'homme de paille: La personne déforme la position de son adversaire afin de la réfuter.

Exemple: Le fait que l'Église catholique soit la plus grande dénomination de la chrétienté ne signifie pas Jésus-Christ l'a fondé. L'islam est la deuxième religion dans le monde et il est possible qu’elle ait un jour plus d'adeptes que l'Église catholique. Ne serait-ce pas alors faire de l'islam la vraie religion?

Réponse: Vous avez complètement déformé mon argument. Je n'ai pas dit que le catholicisme est vrai parce qu’il a plus d’adeptes que toutes les communautés protestantes réunies. Au contraire, je propose que Jésus-Christ a fondé une Église et que l'Église catholique est la seule Église qui remonte à l'époque du Christ. Donc, par conséquent, Jésus-Christ a fondé l'Église catholique.

D'après votre expérience quel est le sophisme que vous rencontrez le plus souvent dans vos discussions?

5 commentaires:

  1. Je crois que c'est l'argument 1!

    RépondreEffacer
  2. Bonjour Frédéric,

    Merci de votre participation à ce blogue. Si je comprends bien, vous dites que l’argument proposé dans cet article, qui propose que Jésus-Christ a fondé l’Église catholique, est en lui-même un sophisme.

    J’aimerais savoir exactement ce que vous reprochez à cet argument. Pour qu’un argument ne soit pas valide, il faut qu’il contienne une prémisse fausse ou une erreur dans sa forme logique. J’aimerais savoir où se trouve précisément votre objection. Je serai heureux de pouvoir en discuter avec vous si vous le voulez bien.

    Miguel

    RépondreEffacer
  3. Non, pas du tout. Je crois que vous m'avez mal compris. Je voulais dire que l'argument de diversion était celui que j'ai le plus rencontré dans mes conversations.

    RépondreEffacer
  4. Bonjour Frédéric,

    Je suis désolé de vous avoir mal compris. Moi aussi je trouve que le sophisme de la diversion est beaucoup utilisé. C’est bien dommage, car cela nous prive souvent d’avoir des échanges constructifs.

    RépondreEffacer
  5. Bon article ! Clair et compréhensible. Pour ma part, je suis lycéen et j'ai des professeurs assez ouverts aux autres croyances, et ils n'expriment pas leurs croyances en classes. Les seules personnes avec qui j'ai pu voire ce type de "déni" sont les politiques ! Vaste sujet...

    RépondreEffacer