Comment comprendre les prophéties dans l'Ancien Testament


Au cours de notre voyage à travers l'Avent, nous réfléchissons aux prophéties de l'Ancien Testament qui annoncent la naissance du Sauveur. Cela nous rappelle peut-être que la lecture et la compréhension de la prophétie dans l'Ancien Testament peuvent être l'une des choses les plus déconcertantes de notre foi! De par sa nature, les prophéties peuvent être difficiles à interpréter. Elles utilisent de nombreux symboles, et ceux-ci peuvent être interprétés de plusieurs manières.

Une des tentations courantes chez les interprètes est de voir des événements de leur époque - ou de leur avenir proche - dans des textes prophétiques. Les gens ont tendance à penser qu'ils vivent pendant ou juste avant les grands événements prophétiques. Ainsi, plusieurs groupes de personnes au cours de l'histoire ont pensé qu'elles vivaient à la fin du monde et ont mal interprété des textes prophétiques pour appuyer ce point de vue.

La clé de la compréhension de la prophétie biblique consiste à déterminer son sens littéral - c’est-à-dire ce que cela signifiait dans son contexte initial, ce que le prophète essayait de communiquer à son auditoire à leur bénéfice. Normalement, les prophéties de l'Ancien Testament ont leur réalisation principale pendant la génération dans laquelle elles ont été données ou quelques générations plus tard.

Cependant, ils peuvent aussi avoir des accomplissements supplémentaires plus tard dans le temps. Ainsi, de nombreuses prophéties de l'Ancien Testament ont d'autres accomplissements à l'époque du Christ. Par exemple, la prophétie d'Isaïe 7, 14 (« Voici, une jeune femme concevra et enfantera, et appellera son nom Emmanuel ») était un signe donné pour assurer au roi Ahaz que les rois ennemis ne le conquerraient pas. Pour que cette prophétie fasse son travail, il fallait qu'elle se réalise pendant son règne (vers 732-716 avant Jésus-Christ.). Il indique donc, au niveau primaire et littéral, un enfant conçu à cette époque (peut-être le fils d’Achaz, le futur roi Ézéchias).

C’était aussi évident pour l’évangéliste Matthieu que pour nous, mais, à l’instar des autres auteurs du Nouveau Testament, il savait que les textes prophétiques pouvaient revêtir de multiples dimensions. Il a donc reconnu que la prophétie indiquait aussi la naissance vierge du Christ, qui était Emmanuel ou, en hébreu, « Dieu avec nous » (Matthieu 1, 23).

Sachant tout cela, il convient de garder à l'esprit une série de principes lors de la lecture des prophètes de l'Ancien Testament:

  1. La première chose à faire est de mettre de côté les attentes concernant le texte. En particulier, ne cherchez pas dans un texte pour valider une vue particulière que vous possédez déjà. Demandez ce que le texte dit, pas ce que vous voulez qu'il dise.
  2. Au mieux de vos capacités, identifiez qui a écrit un texte prophétique, qui était le public d'origine et quand il a été composé. Parfois, cela est difficile ou ne peut être fait que dans de larges limites, mais situer un texte dans ses circonstances historiques est très important.
  3. Cherchez à établir le sens littéral du texte en vous concentrant sur les mots que l'auteur a écrits et en les interprétant dans le contexte historique dans lequel ils ont été composés. Plus précisément, demandez comment ces mots auraient été compris par le public d'origine.
  4. Demandez quel message le prophète essayait de communiquer à son auditoire. N'oubliez pas que cela ne visait pas à satisfaire notre curiosité pour notre avenir. Les prophètes ont cherché à avertir les israélites de tout comportement répréhensible, leur ont promis des récompenses pour leur bonne conduite, les ont assurés de l’amour de Dieu et leur ont donné des informations sur la manière de vivre à travers les circonstances historiques auxquelles ils seraient confrontés. Quel type de message est donné dans le texte que vous examinez?
  5. Demandez quels éléments du texte sont symboliques (ou peuvent l'être) et ce que signifient probablement ces symboles - en fonction de ce que dit ce texte et de la manière dont des symboles similaires sont utilisés ailleurs.
  6. Cherchez des indices dans le texte qui donnent une idée du moment où le prophète et son auditoire se seraient attendus à ce que le texte se réalise. Rappelez-vous que cela se ferait normalement au sein de la génération du prophète ou dans les quelques générations suivantes.
  7. Demandez quels événements survenus pendant cette période auraient pu réaliser la prophétie. Parfois, il est impossible d’identifier un événement spécifique parce que de nombreux détails de l’histoire ancienne ont été oubliés, mais cela ne signifie pas qu’aucun événement ne l’ait remplie. Regardez le passage dans les commentaires pour voir ce que les érudits ont proposé comme accomplissements.
  8. Demandez-vous s'il y aurait eu des accomplissements supplémentaires, car un symbole peut parfois indiquer plus d'une chose.
  9. Après avoir cherché à établir le sens original et littéral du texte, explorez les sens spirituels pouvant exister. À ce stade, il convient d'utiliser la connaissance de la façon dont le texte a été appliqué dans le Nouveau Testament. Étant donné que le Nouveau Testament n'est pas un commentaire exhaustif sur l'Ancien, il convient également d'examiner si le texte peut encore être complété (par exemple, par des interprétations christologiques supplémentaires).

Observer ces principes est un bon point de départ pour interpréter les textes prophétiques. Les violer, en revanche, est une recette pour en déformer le sens!


Cet article est une traduction personnelle de « How to Understand Old Testament Prophecy » de Jimmy Akin pour Catholic Answers

1 commentaire:

  1. Concernant les prophéties messianiques de l'Ancien Testament, une vidéo a été réalisée récemment par le collectif Marie de Nazareth. Elle est très intéressante, je la poste pour ceux que ça intéresse : https://youtu.be/Xu6iUwB0-0c

    RépondreSupprimer