Une découverte inattendue


Lorsque j’étais enfant, j’avais remarqué un cadre dans le sous-sol de mes grands-parents dans lequel il y avait un document avec une photo du pape Pie XII. Il y a quelques mois, j’ai constaté que ce cadre était désormais chez mes parents. Il s’y est surement retrouvé parce qu’ils ont du déménager de leur domicile il y a quelques années pour aller dans un centre d’accueil pour personnes âgées. Lors d’une visite chez mes parents pendant le congé de Noël, je me suis allé examiner ce cadre de plus près et ils ont acceptés que je l’apporte chez moi.

J’ai fait quelques recherches sur internet, mais je ne trouve aucune mention de ce type de document. Je crois qu’il s’agit d’un document au sujet d'une indulgence appelée « in articulo mortis ». Tout ce que j’ai trouvé sur internet, c’est que cette indulgence dit environ ceci:
S’il n’y a pas de prêtre qui puisse administrer les sacrements et la bénédiction apostolique avec l’indulgence plénière, la sainte Église accorde au mourant, convenablement préparé, l’indulgence plénière à condition qu’il ait habituellement récité quelques prières pendant sa vie. En ce cas, cette condition supplée aux trois conditions habituelles
Voici le texte et une photographie du document en question (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :

Très Saint Père
Monsieur et Madame Joseph Morin
leurs enfants et petits-enfants, humblement prosternés aux pieds de Votre Sainteté implorent la Bénédiction Apostolique et l’Indulgence Plénière «in articulo mortis» lorsque repentant mais ne pouvant se confesser ni recevoir la Sainte Communion ils invoqueront de bouche ou  au moins de cœur le Saint Nom de Jésus


Je me demande alors quel était le but de ce document qui ressemble à un certificat. Le nom de Joseph Morin, à qui il a été attribué, est le nom du père de mon grand-père. Les enfants et les petits-enfants en question dans le texte sont donc mon grand-père paternel (et frères et soeurs) et mon père(et frères et soeurs). Je me demandais, par curiosité, si cela pouvait s’appliquer aussi aux arrières petits-enfants? J’aimerais aussi savoir ce qu’est ce document ou si quelqu’un a déjà vu un document semblable.

7 commentaires:

  1. Bonjour,
    J'en ai un sous la main et c'est en faisant, comme vous une recherche sur internet, que je tombe sur votre site!
    Le document que j'ai date du 21 juillet 1939 et il est écrit Moulins au crayon à papier au dos du doc.
    Il s'agissait d'une famille très croyante... et cela devait permettre à l'église d'avoir quelques rentrées financières en vendant ces indulgences. On sait bien que la vente des indulgences a entraîné les grandes ruptures de l'église catholique et la création du protestantisme.
    jacques

    RépondreEffacer
  2. Bonjour Jacques,

    La doctrine des indulgences et du purgatoire sont certainement les moins bien comprises de tout ce qu’enseigne l’Église Catholique. Luther, comme d’autres chrétiens qui sont demeurés fidèles à l’Église Catholique, voyaient bien les abus qui se produisaient avec les ventes d’indulgences. Une réforme était vraiment nécessaire et on ne peut pas le nier.

    Cependant, Luther et les autres réformateurs sont allés trop loin. Ils ne se sont pas contenter de dénoncer les abus. Ils ont tenté de « régler » le problème en niant les notions même d’indulgence et de purgatoire. Ils ont jeté le bébé avec l’eau du bain comme le dit le dicton.

    Même si l’Église a réformé ses attitudes au sujet du « commerce » des indulgences après le concile de Trente, cela a laissé des marques dans le christianisme et celles-ci sont toujours des points sensibles.

    Si vous faites d'autres découvertes concernant ce document, j'aimerais bien que vous me les partagiez.

    Merci,
    Miguel

    RépondreEffacer
  3. Ce document doit être un acte de Foi de votre famille, encadré "pour mémoire".
    En fait, ce type d'indugence plenière est valable pour tous les catholiques... Le principe est que, la mort arrivant toujours à l'improviste, vous n'aurez pas le temps de courir voir un prêtre pour vous préparer... Alors, au moment du grand passage, faites un acte de Foi, le plus parfait possible...

    RépondreEffacer
  4. Merci beaucoup de ces renseignements
    que Dieu vous bénisse

    RépondreEffacer
  5. Moi aussi, j'ai fait une découverte dans les archives de la famille; le 01/10/1890, mon grand-père, âgé de 18 ans, accompagné par un curé, a reçu du pape Léon XIII, à cours d'une audience de 10 minutes, la Bénédiction Apostolique "In Articulo Mortis" pour lui-même, ses enfants et petits-enfants. Il relate ces faits dans une lettre à ses parents. Mais je n'ai pas trouvé de document. Vos explications me font plaisir, mais j'aimerais connaitre les mots écrits, en manuscrit,en bas du document remis à votre arrière-grand-père par le Saint Père. Merci d'avance, Laurent Cazal garriguevivante'arobas'gmail.com, le 30/05/2013

    RépondreEffacer
  6. Bonjour,
    Je viens aussi de découvrir ce document adressé à mes grands-parents paternels et leurs enfants. Je ne suis donc pas comprise dans le lot. Ce document a-t-il une valeur quelconque auprès de collectionneurs ?

    RépondreEffacer
  7. Bonjour Flouis,
    J'ai déjà vu des documents de ce genre se vendent entre 25$ et 75$ sur des sites d'enchères lorsque j'ai fait des recherches sur ce document. Personnellement, je crois que vous devriez les conserver dans votre patrimoine familiale étant donné leur faible valeur marchande et le fait qu'il peut être un témoignage de votre foi (et de celle de vos pères) dans votre foyer.

    RépondreEffacer