Est-ce que la Bible enseigne la « guérison par la foi »?


Certains athées disent que la Bible est anti-scientifique, car elle encourage la « guérison par la foi », c'est-à-dire le fait de prier pour les malades au lieu de les traiter avec des médicaments mis au point grâce à l'ingéniosité humaine. Ces critiques citent souvent des histoires tragiques de parents qui « croient en la Bible » et qui ont choisi de prier pour leurs enfants très malades au lieu de les amener à l'hôpital. Cela est ensuite utilisé comme preuve pour prouver que la religion est intrinsèquement dangereuse.

Mais aussi tragiques que ces histoires et d'autres le sont, ils nous rappellent seulement le danger des croyances spécifiques certains individus. Ils ne nous disent rien sur la religion elle-même, parce que la grande majorité des croyants conçoivent la foi et la médecine comme étant compatibles. Ce point de vue est même enseigné dans la Bible.

Ézéchiel 47, 12 décrit des feuilles qui peuvent être utilisées pour la guérison et dans Jérémie 8, 22, le Seigneur propose de façon rhétorique que ses gens sont malades, car « il n'y a aucun médecin » dans le pays de Galaad. Dans Colossiens 4, 14 Paul appelle Luc « le médecin bien-aimé » et Jésus lui-même dit : « Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades » (Marc 2, 17).

Certaines personnes disent que 2 Chroniques 16, 12-13 condamne la médecine et encourage guérison par la foi. On  y dit :
Dans la trente-neuvième année de son règne, Asa eut les pieds malades au point d'éprouver de grandes souffrances; mais, même pendant sa maladie, il ne chercha pas Yahweh, mais les médecins. Asa se coucha avec ses pères, et il mourut la quarante et unième année de son règne
Ce passage vient à la fin de la description du chroniqueur sur la façon dont Asa a continuellement ignoré le Seigneur et a mis sa confiance dans les autorités humaines comme le roi de Syrie. Sa confiance dans les médecins pour le sauver à la place du Seigneur (même si le Seigneur aurait sauvé Asa par les médecins) était le dernier signe de son refus de faire confiance à Dieu. Le texte ne condamne pas Asa pour compter sur les médecins, mais seulement sa décision de ne pas rechercher le Seigneur pendant aucune de ses épreuves.

En conclusion, la Bible dit que nous devons prier et demander à Dieu lorsque nous avons besoin d'aide, y compris l'aide dont nous avons besoin quand nous sommes malades. La Bible nous rapporte également de nombreux cas de personnes qui ne pouvaient pas être guéries par la médecine humaine, mais qui pouvaient être guéries grâce à l'intervention divine (Marc 5, 25-29.). Mais, la Bible ne dit jamais que nous devons uniquement prier quand nous sommes face à la maladie. Comme le dit le livre du Siracide:
Mon fils, si tu es malade, ne néglige pas mon conseil, mais prie le Seigneur, et il te guérira. Puis donne accès au médecin, car, lui aussi, le Seigneur l'a créé, et qu'il ne s'éloigne pas de toi, car tu as besoin de lui. Il arrive que leurs mains aient du succès, car eux aussi prieront le Seigneur, afin qu'il leur accorde de procurer le repos et la guérison, pour prolonger la vie du malade. (Siracide [Ecclésiastique] 38, 9.12-14)

Cet article est une traduction personnelle de l’article «Does the Bible promote "faith-healing?"» de Trent Horn. Vous pouvez consulter l’article original en anglais ici.

3 commentaires:

  1. siracide ecclésiastique apocriphe...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Les protestants ont rejetés 7 livres au temps de leur "Réforme" au 16ième siècle, mais les catholiques et les orthodoxes considèrent les livres deutérocanoniques, comme celui du Siracide que vous mentionnez, comme étant aussi inspiré que tous les autres livres de la Bible.

    Que la grâce de Dieu soit sur vous,
    Miguel

    RépondreSupprimer