Dieu va-t-il me pardonner?

C'est la question que se pose bien des gens au prise avec la scrupulosité. La scrupulosité est un problème qui affecte beaucoup de Catholique, elle se caractérise par une obsession sur ses péchés. La personne scrupuleuse est constamment en train d'analyser ses actions pour voir si elle a péché et elle a tendance à penser que Dieu ne lui pardonnera pas certaines actions. Cela pousse ces personnes à perdre foi et espoir peu à peu, transformant alors le problème en un cercle vicieux difficile à briser, et difficile à vivre.

Si vous êtes présentement affecté par la scrupulosité, je vous conseille de lire la deuxième catéchèse de Saint-Cyrille de Jérusalem, père et docteur de l'Église. En voici un extrait:


"Que penses-tu de Nabuchodonosor? Les Écritures ne t'ont-elles pas appris qu'il était sanguinaire, sauvage, qu'il avait les instincts d'un lion? N'as-tu pas appris qu'il tira les os des rois de leurs tombeaux à la lumière? N'as-tu pas appris qu'il emmena le peuple en captivité? N'as-tu pas appris qu'il avait crevé les yeux du roi après leur avoir fait contempler l'égorgement de ses enfants? N'as-tu pas appris qu'il avait brisé les Chérubins du Temple, les sculptures et le propitiatoire au milieu duquel Dieu faisait entendre sa voix. Il avait foulé aux pieds le voile de la sainteté, il avait enlevé l'encensoir et l'avait transféré au temple des idoles, pillé toutes les offrandes, incendié le Temple depuis les fondations. Combien de châtiments n'avait-il pas mérités pour avoir tué les rois, brûlé le lieu saint, réduit le peuple en captivité, mis dans le temple des idoles tout le mobilier sacré? N'avait-il pas mérité mille morts? 
Tu as vu la grandeur de ses crimes ; vois maintenant l'amour de Dieu pour l'homme. Nabuchodonosor s'était transformé en bête féroce, il vivait dans le désert : il était frappé pour son salut. Il avait des griffes comme un lion, car il avait pillé les choses saintes. Il avait une crinière de lion, car ses pillages et ses rugissements faisaient de lui un lion. Il mangeait du foin comme un boeuf : il était une brute en effet, ignorant Celui qui lui avait donné la royauté. Son corps était trempé de rosée, parce que voir le feu éteint par la rosée ne l'avait pas déterminé à croire. Et qu'arrive-t-il? « Mais, à la fin des jours, moi, Nabuchodonosor, je levai les yeux vers le ciel, et ma raison me revint. Je bénis le Très-Haut, et je louai et glorifiai Celui qui vit éternellement . » (Daniel 4:31) Donc, lorsqu'il eut reconnu le Très-Haut et adressé à Dieu les paroles de son action de grâces, lorsqu'il fut venu à repentance du mal qu'il avait commis et qu'il eut reconnu sa propre faiblesse, alors Dieu lui restitua l'honneur de la royauté. 
Quoi donc? À l'aveu de Nabuchodonosor, coupable de tels forfaits, Dieu a accordé le pardon et la royauté, et à toi, quand tu fais pénitence, il n'accorderait pas le pardon des péchés et le royaume des cieux si tu te conduis convenablement? Le Seigneur qui aime les hommes est aussi prompt à la réconciliation que lent au châtiment. Que nul donc ne désespère de son propre salut. Pierre le chef et le premier des apôtres, devant une pauvre servante renia trois fois son Maître ; mais il se repentit et pleura amèrement. (Matthieu 26: 69-75) Ces larmes manifestent la conversion, celle du coeur : et c'est pourquoi non seulement Pierre reçut le pardon de son reniement, mais encore conserva la dignité apostolique."

Ceci ne montre qu'une histoire où un homme ayant commis de terribles actes fut pardonné, Vous pouvez lire le texte complet en cliquant ici.

Dieu est mort pour nos péché, il peut tout nous pardonner, il faut alors se repentir et mettre sa foi en Dieu.

4 commentaires:

  1. La conversion est nécessairement accompagnée de pénitence. C'est peut-être le besoin que l'on ressent de faire pénitence que les personnes scrupuleuses confondent avec le désir d'être pardonné. Certaines personnes profiteraient beaucoup d'une dure et longue pénitence qui fait grandir la charité dans le coeur du pécheur pardonné.

    RépondreSupprimer
  2. Salut,je me retrouve souvent dans des situations telles que, quand bien même je suis en train de demander pardon à Dieu pour une faute commise, je commet encore un autre péché. Dans ces situations que dois-je faire? Étant donné qu'il est souvent très difficile de vivre sans péché devrais-je passer toute ma vie en état de pénitence ?

    Princesse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Princesse,
      Il est bon de demander à Dieu de pardonner nos péchés. Si ce sont des péchés graves vous devriez aussi les confesser à un prêtre. La grâce du sacrement de la confession vous aidera sûrement à surmonter vos tentations. Si vous retombez souvent dans le même péché, essayer de vous confesser au même prêtre et parlez-lui de votre situation. Il sera vous guider selon vos faiblesses. La tentation du péché est un combat que mène tous les chrétiens. Il ne faut pas lâcher. J'espère que cela pourra vous aider un peu.

      Que la grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ soit sur vous

      Supprimer
    2. Il faut aussi garder espoir dans les promesses de Jésus Christ!

      Unions de prière

      Supprimer