De quoi se mêle l’Église ?


De quoi se mêle l’Eglise ? L’Abbé Grosjean revient sur cette question souvent entendue, lors des récents débats de société. L’Eglise ne reste pas cantonnée à ses sacristies, mais veut servir le bien commun, le bien de tout homme et de tout l’homme. Voilà pourquoi elle peut et doit prendre sa place dans le débat public. Elle le fait non comme un lobby qui défendrait ses intérêts particuliers, mais comme un service, pour éclairer les consciences et les interpeller. Cette prise de parole libre, souvent à contre-courant des modes de pensée, des sondages, ou des discours officiels, est sans doute un des plus grands services que l’Eglise puisse rendre à la société.

Source : PadreBlog.fr

1 commentaire:

  1. Les républicains, tous des faux-culs ! « De quoi l’Église se mêle-t-elle ? », disent-ils du fait que l’Église se soit insurgée contre la dénaturation du mariage qui entraînera la marchandisation du corps de la femme et la commercialisation d’enfants à naître pour des paires d’homosexuels. JAMAIS je n’ai entendu un seul républicain dire « De quoi l’Église s’est-elle mêlée ? » pour dénoncer le honteux ralliement des catholiques, alors tous royalistes, à la république par Léon XIII en 1892, sous influence franc-maçonne.

    RépondreSupprimer