Les effets des blessures au cerveau prouvent-ils l’inexistence de l’âme?

Parmi les gens qui ne croient pas en l’existence de l’âme, il y a un type de preuve qui revient souvent lorsqu’on discute au sujet du cerveau humain. Leur argument peut se résumer comme suit : « Lorsqu’une personne a une blessure qui lui détruit une partie du cerveau, toute sa personnalité peut changer, jusqu’à en devenir méconnaissable ou même complètement légume. Cela prouve donc qu’il n’y a pas d’âme et que c’est le cerveau qui est le support et la cause de la pensée et de la personnalité humaine. » Nous allons donc examiner si ce type de raisonnement prouve réellement l’inexistence de l’âme?
L’analogie
Avant de répondre à la question, j’aimerais faire une analogie* pour vous aider à visualiser l’argument. Prenons par exemple une radio et un lecteur MP3. Dans le lecteur MP3, musique est déjà enregistrée dans l’appareil en question. Il n’est donc pas dépendant d’une source extérieure pour pouvoir produire de la musique, car les informations musicales sont déjà enregistrées dans le lecteur MP3. Ce lecteur MP3 représente la vision matérialiste de l’être humain. C'est-à-dire que le cerveau est capable de produire la pensé de lui-même puisque toutes notre pensé et notre volonté prennent origine dans notre cerveau.
Dans la radio, la musique n’est pas préenregistrée. La radio convertit la musique au fur et à mesure qu’elle reçoit les informations par ondes radio. Elle est donc dépendante de cette source continue d’information musicale. Cette radio représente la vision spirituelle de l’être humain. C'est-à-dire que la pensée, qui s’opère aussi dans le cerveau, tire son origine de l’âme humaine, qui lui est extérieure, et que le cerveau retransmet physiquement dans le corps humain. Tout comme la radio, le fonctionnement du cerveau est nécessaire au bon fonctionnement de la pensée, mais il demeure aussi dépendant d’une source extérieure.
Voici un tableau des différents éléments de cette analogie afin de s’assurer qu’on en comprend bien les distinctions :
Cerveau et âme
Analogie du lecteur MP3 et de la radio
Cerveau (vision matérialiste: sans âme)
Lecteur MP3
Cerveau (vision spirituelle: avec une âme)
Radio
Existence de l’âme
Présence d’ondes radio
Production de la pensée
Production de musique
L’expérience
Faisons maintenant une petite expérience avec cette analogie. Supposons que vous démarrez votre radio et qu'elle produit de la musique. Ensuite, quelqu’un arrive et donne un bon coup de masse sur votre radio. Évidemment, la radio va se briser et va cesser de produire de la musique. Que répondrez-vous alors à cette personne qui a donné le coup de masse si elle s’exclamait en disant : «Vous voyez, les ondes radio n’existent pas, car la radio ne fait plus de musique après avoir été endommagée! ».
Conclusion
On se rend bien compte alors de l’absurdité de cette affirmation. Tout ce que cela prouve c’est qu’une radio endommagée ne produit plus de musique et cela ne nous apprend rien sur l’existence des ondes radio. Et combien plus absurde cela deviendrait-il si cette même personne osait affirmer que ce que vous croyiez être votre radio était en fait un lecteur MP3 sous l’apparence d’une radio, car selon lui, la musique que l’on entendait auparavant était nécessairement déjà enregistrée dedans, parce qu’il vient de prouver que les ondes radio n’existent pas. C’est le même principe lorsque quelque vous dit que l’âme n’existe pas parce qu’un cerveau endommagé cesse de produire la pensé. Cela ne nous apprend rien du tout sur l’existence de l’âme et ce fait à lui seul ne peut pas justifier la vision matérialiste du cerveau par rapport à la vision spirituelle.
Bien entendu, cette démonstration ne fait que réfuter l’argument matérialiste et ne prouve pas non plus l’existence de l’âme. Cependant, on entend tellement souvent cet argument que je trouvais utile de présenter cette analogie qui nous aide à déceler plus facilement les erreurs logiques derrière cet argument.

*Cette analogie a été développée par Jean Staune et elle utilisait un lecteur CD au lieu du lecteur MP3. Voir le livre de Benjamin Libet, Mind time, Harvard University Press, 2004 pour plus d’information.

2 commentaires:

  1. Très intéressant! Merci pour cet article.

    Néanmoins, la question qui se poserait alors: quel est le rôle du cerveau?

    Exemple: on est soumis à une tentation.
    Selon la vision matérialiste: cela provient de notre cerveau et on peut ne pas y succomber.
    Selon la vision spirituelle: cela provient de Dieu/diable, s'exerce sur l'âme et ??? car c'est bien le cerveau qui prend la décision! là, j'ai du mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kolia

      Je crois que cerveau et l’âme « travaillent » ensembles, mais je ne pourrais pas vous dire exactement comment se fait cette interaction, car je n’ai pas vraiment étudié les neurosciences.

      Pour ce qui est de la question des tentations, les deux réalités peuvent aussi être présentes. Par exemple, je peux ressentir la faim et mon cerveau peut communiquer ce besoin par des signaux physiques. En même temps, le diable peut profiter de ces signaux pour plus facilement m’inciter à la gloutonnerie.

      Notre expérience personnelle nous montre que nous avons un libre arbitre et ce qui est le danger de la vision matérialiste, c’est surtout d’en venir à nier la liberté humaine au profit du déterministe.

      Que le Seigneur vous bénisse

      Supprimer