On a encore censuré Dieu dans une école


Nouvelle de Cyberpresse :
Une chanson d'Édith Piaf a été censurée dans une école primaire de Sorel-Tracy.
Un professeur de musique de l'école Saint-Gabriel-Lalemant a pris cette décision parce que le mot «Dieu» figure dans les paroles de la chanson L'Hymne à l'amour.
L'enseignant, qui préparait un spectacle de fin d'année, a ainsi supprimé la dernière phrase de la chanson, celle où les élèves auraient dû chanter «Dieu réunit ceux qui s'aiment».
Plusieurs parents ont critiqué cette modification à l'une des chansons les plus connues de la Francophonie.
Un porte-parole de la Commission scolaire de Sorel-Tracy, Éric Choinière, a défendu la décision de l'enseignant.
«Il ne voulait pas aborder de thème religieux dans ce cours-là, d'où sa modification à la finale de la chanson», a-t-il dit au réseau radiophonique Cogeco Nouvelles.
«Je ne suis pas mal à l'aise qu'on ait enlevé un petit bout pour ne pas aborder cette question dans un contexte laïque», a ajouté M. Choinière.

Voici les deux arguments apportés par la commission scolaire selon cette nouvelle :

  • Il ne voulait pas aborder de thème religieux dans ce cours-là, d'où sa modification à la finale de la chanson
  • Je ne suis pas mal à l'aise qu'on ait enlevé un petit bout pour ne pas aborder cette question dans un contexte laïque

La laïcité n’est pas la suppression de ce qui est religieux, c’est la séparation de l’Église et l’État. Ce qui veut dire que l’État n’est pas dominé par l’Église, que l’Église n’est pas dominée par l’État et qu’il existe un rapport de neutralité en matière de religion dans l’État. 

La laïcité ne doit pas être prise au sens où on fait table rase de la religion dans toutes les sphères publiques. Le « contexte laïque » ne doit pas être un prétexte pour censurer toutes discussions ou débats religieux. La vraie laïcité doit plutôt permettre à chacun de participer aux discussions religieuses sans craindre de représailles civiles pour sa position religieuse. Présentement, cette pseudolaïcité engendre le contraire : la censure des discussions de thèmes religieux et bientôt, les représailles de ceux qui oseront défendre leurs convictions religieuses en public.



1 commentaire:

  1. Une autre illustration de la différence entre la laïcité et le laïcisme.

    D'ailleurs, qui a dit que le concept de "Dieu" est forcément relié à la religion? Jusqu'à récemment, le théisme était un concept tout à fait distinct de la religion. Nous voyons donc que le laïcisme est non seulement anti-religion, mais aussi foncièrement athée.

    Les intégristes laïcistes ont réussi à modifier la définition du terme "laïque" dans l'esprit du monde ordinaire pour imposer leurs idées contraires à la liberté de conscience. Comme tous les bons communistes, ils n'ont rien à cirer des droits de l'homme.

    RépondreSupprimer