Que veut-on dire par l'âme?


Il n'y a pas si longtemps, j'ai eu une discussion avec un jeune homme au sujet de ce qui défini une personne. Avant de présenter les conclusions tirées de cette discussion, j'aimerais définir un concept important; la notion de l'âme, telle que définie par l'Église. St-Thomas d'Aquin a repris le concept d'âme développé par les philosophes grecs et l'a adapté afin d'expliquer la doctrine de l'Église. Donc, l'âme est ce qui donne forme au corps, c'est ce qui l'anime (les mots "âme" et "animer" provienne de la même souche latine "anima") Il en découle que tout être vivant possède une âme et il est possible de les séparer en trois types:



- Les âmes végétatives: Il s'agit ici des plantes, elles ont la capacité de croître, de se nourrir et de se reproduire.

-Les âmes sensitives: Il s'agit ici des animaux, en plus de posséder les caractéristiques des âmes végétatives, elles ont la capacité de se déplacer et de percevoir leur environnement par l'intermédiaire d'au moins un sens (que ce soit le touché, la vue, l'ouïe, l'odorat ou le goût). Elles ont aussi l'instinct.

-Les âmes intellectives: Il ne s'agit ici que de l'être-humain. En plus d'avoir les caractéristiques des deux premiers types, elles ont la conscience de soi, le libre-arbitre et la raison.

Le concept d'âme est donc utilisé pour définir un être vivant, un corps sans âme est un cadavre, il ne raisonne plus, il ne se déplace plus et il ne peut plus se nourrir. Une conclusion que l'on tire ici est que l'âme n'est pas matérielle. Dans mon prochain article à quel moment devient-on une personne?, nous verrons que l'âme est créée au même moment que le corps, c'est-à-dire à la conception.

12 commentaires:

  1. Bonjour

    Il ne faut pas oublier que la notion de "personne" est avant tout un problème philosophique qui prend source dans la Trinité. Pour le prochain article que vous préparez, envisagez-vous de parler de la position de la plupart des philosophes ? Car il est judicieux de rappeler que certains soutiennent que tous les êtres ne sont pas des personnes. Sujet épineux certes, sur lequel il convient néanmoins de s'attarder...

    Meilleures salutations.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour M Saket,

    Pour être honnête, je suis beaucoup plus connaisseur en théologie que je le suis en philosophie. Je découvre St-Thomas d'Aquin peu à peu mais j'ai une connaissance assez limité des autres philosophes. Dans mon prochain article, je prévois plutôt me concentrer sur les points suivants:
    -L'immortalité de l'âme intellective, ce que les deux autres types d'âme n'ont pas.
    -À quel moment l'âme est insufflée dans le corps.
    -La résurrection des corps.
    Mon but ici n'est pas nécessairement de proposer une nouvelle définition de la personne mais d'utiliser celle déjà établie par l'Église et de voir quels êtres vivants ont les caractéristiques pour se définir comme une personne. Aussi de montrer si le qualificatif de personne pourrait ne pas s'appliquer à un certain moment de l'existence.

    J'espère que cela répond à vos questions, je vais m'informer plus en détail sur les points de vue des différents philosophes. En effet, c'est un sujet assez épineux et c'est pourquoi j'ai décidé de l'aborder, bien que ce soit une entreprise assez risquée!

    Salutation
    Jean-François

    RépondreSupprimer
  3. En passant, Miguel m'a montré votre blog, très intéressant!

    RépondreSupprimer
  4. "Un corps sans âme est un cadavre, il ne raisonne plus, il ne se déplace plus et il ne peut plus se nourrir." Cela veut il dire que un Homme dans le coma est sans âme?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Il suffit de raisonner un peu pour voir que cette personne a une âme. On peut comparer le coma à quelqu'un qui dort. Il y a toujours de l'activité dans le corps de cette personne. Si vous lisez la deuxième partie de cet article, j'explique comment une personne possède toujours son âme complètement bien que le corps ne soit pas en mesure d'en assumer toute les fonctions à un certain moment donné ou bien que la personne ne soit pas en train d'utiliser ces fonctions. (Je vais ajouter le liens vers la partie 2 à mon article)

      Salutations
      Jean-François

      Supprimer
    2. Bonjour Mr LukVance,

      Je ne suis pas l’auteur de cet article, mais voici ce que je peux répondre à votre question. Un homme dans le coma a toujours une âme, car il est vivant, tout comme le bébé qui n’est pas assez vieux pour raisonner. La clé est dans la réalité de la nature des choses. On peut posséder actuellement ou potentiellement une qualité. La personne dans le coma n’est pas actuellement capable de parler, mais elle le peut potentiellement si elle revient à elle sans trop de séquelles. La clé est de comprendre que ce qui est potentiel à un être est dicté par sa nature. Par exemple, mon poisson rouge ne pourra jamais parler malgré tous les efforts qu’il pourrait faire, puisque la nature d’un poisson ne contient pas la potentialité d’un tel acte. Même une personne qui n’aurait jamais actualisé la faculté de raisonner sera toujours une personne humaine dotée d’une âme raisonnable. Lors de la résurrection des corps, cette personne sera alors capable de raisonné puisque son corps aura été pleinement restauré par la grâce du Créateur. J’espère que cela peut vous aider un peu avec votre question.
      Je vous invite aussi à lire la deuxième partie de cet article ici qui traite aussi de la notion de nature et de personne: http://www.foicatholique.com/2013/02/cet-article-se-veut-la-suite-de-celui.html

      Que la grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ soit sur vous,

      Miguel

      Supprimer
  5. bonjour,

    est-ce que les chats ou chiens ont une âme sensitive qui survie après leur mort ou disparaît-elle au ment du trépas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les chats et les chiens ont une âme, mais celle-ci est détruite à l'instant de la mort.

      Supprimer
  6. Vous dîtes que tout ce qui est animé a une âme ?
    D'après cette definition le vent, la mer, la Terre, le Soleil, tous les atomes de l'univers et l'univers lui-même en ont une aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas l’auteur de cet article, mais si vous le relisez bien, vous verrez qu’il y est écrit que tout être vivant (donc ce qui est animé) possède une âme. La mer, la terre, le soleil ne sont pas des êtres vivants, ils n’ont donc pas d’âme… à moins d’adopter des philosophies ou des religions proches de l’animisme, mais ce n’est certainement pas notre cas ici.

      Supprimer
    2. Dans un commentaire sur la 2ème partie de son article, l'auteur répond à la question : "Quelles preuves vous permettent d'affirmer l'existence de l'âme ?"
      Sa réponse : "Un être animé est doté d'une âme par définition: il est animé."

      Le vent, la mer, ... sont animés. D'après cette définition, ils ont eux aussi une âme.

      Si ce n'est pas ce que voulais dire l'auteur, cette réponse serait-elle un sophisme ?
      Peut-on définir quelque chose et utiliser cette définition pour prouver l'existence de cette chose ?
      Je pourrais définir que les licornes invisibles donnent forme et animent le corps. Donc ce qui est vivant est animé et est donc contrôlé par une licorne invisible. On peut donc en conclure que les licornes invisibles existent.

      En quoi le fait que quelque chose soit animé et vivant prouve-t-il l'existence d'une âme ?

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Le vent et la mer ne sont pas animés. Je ne comprends pas pourquoi vous pensez cela. Ce n’est pas parce
      qu’une chose bouge qu’elle est animée (vivante). On peut voir le soleil bouger, mais le soleil n’est pas vivant. Il n’y a donc pas de sophisme à dire que ce qui est animé (qui est vivant) a une âme.

      La distinction entre la définition d’une chose et son existence est bien réelle. C’est ce qu’en philosophie l’on appelle la distinction entre l’essence (ce que la chose est) et son existence (le fait d’exister). Comme vous le dites, on peut donc décrire correctement une licorne, mais cela ne veut pas dire qu’elle existe. Il faut vérifier si cette description correspond réellement à quelque chose qui existe dans la réalité.

      Prenons par exemple une vache qui vient tout juste de mourir il y a deux secondes. Mis à part le fait qu’elle ne bouge plus, il y a tout de même un immense fossé entre la vache qui bougeait d’il y a deux secondes et le cadavre de vache qui gît maintenant par terre et que se décomposera dans les prochaines heures. Ce malgré que sa constitution biologique toujours identique. Elle a perdu con principe d’unité (son âme) et c’est pourquoi elle commence maintenant à se décomposer.

      Supprimer