Est-ce que la prière aux saints est visée par l’interdiction d’interroger les morts de Deutéronome 18 ?

communion-des-saints

Récemment, un lecteur m’a posé cette question sur cet article au sujet des prières adressées aux saints :

Prier les saints n'est-il pas en contradiction avec ce verset ?

Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, qui s'adonne à la divination, aux augures, aux superstitions et aux enchantements, qui ait recours aux charmes, qui consulte les évocateurs et les sorciers, et qui interroge les morts. Car tout homme qui fait ces choses est en abomination à Yahweh, et c'est à cause de ces abominations que Yahweh, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. Deutéronome 18, 10-12


Non, les demandes de prières que nous faisons aux saints ne sont pas en contradiction avec ce qu’a interdit Dieu dans ce passage du Deutéronome. Voici pourquoi :

Nous, les catholiques, prenons très au sérieux cette condamnation et nous croyons que de participer à des actes de divination, de superstitions, de magie ou de nécromancie, est une sévère offense au premier commandement de Dieu. En passant, on retrouve aussi ces condamnations dans l’Ancien Testament dans le livre du Lévitique (voir Lévitique 19, 31 et 20, 27). Maintenant, il nous reste à voir si les prières faites aux saints, comme celles que l’on fait dans l’Église catholique, font partie de ce qui est sanctionné dans ces avertissements.

Si on examine ces actes plus attentivement les actes mentionnés dans le passage cité plus haut, nous découvrons qu’ils ont tous une chose en commun : ce sont des actes où l’homme veut s’approprier quelque chose (le pouvoir de connaître le futur, de guérir, etc.) sans avoir à passer par Dieu ou à attendre qu’Il agisse. C’est à partir de cette prise de conscience que l’on se rend compte qu’il s’agit de pratiques opposées à l’objectif des prières faites aux saints.

Les prières qui sont adressées aux saints ont pour but l’adoration et la gloire de Dieu. Ce ne sont pas des prières ou des actes où on aurait l’intention de s’approprier quelque chose en écartant Dieu et Sa volonté. Cela fait toute la différence. Par exemple, lorsque je prie saint Joseph pour m’aider avec ma vie de famille, c’est comme lorsque je demande à un ami de prier pour moi. Le fait qu’une personne prie avec moi ne change pas le fait que nous sommes toujours tous les deux en train de prier l’unique Dieu de m’aider. C’est la même chose avec les prières que je pourrais faire à saint Joseph, qui lui est très proche de Dieu au Ciel. Comme le dit saint Jacques : « Confessez donc vos fautes l'un à l'autre, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris ; car la prière fervente du juste a beaucoup de puissance. » (Jacques 5, 16). Comme les saints au Ciel sont justes, alors leurs prières sont puissantes devant Dieu et c’est pourquoi leur recours est précieux pour notre salut et pour la gloire de Dieu.

2 commentaires:

  1. Mais comment saint Joseph peut-il prier pour toi si il est mort? Je ne pense pas qu'il y ai des privilégiés en terme de mort

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Cet article va un peu plus loin sur la question: http://www.foicatholique.com/2016/04/saints-omniscient-omnipresent-dieu.html


      Que la grâce de Dieu soit sur vous

      Effacer