Comment les wagons et la théorie des ensembles prouvent l’existence de Dieu?


L'argument le plus fort contre l'athéisme est probablement l'argument de la contingence. Dans sa forme la plus simple, il ressemble à ceci:

A. Toute chose, sans exception, se divise en deux catégories possibles: (1) ce qui est contingent, et (2) ce qui n’est pas contingent.

Permettez-moi de vous expliquer ce que je veux dire en utilisant les termes « chose » et « contingent ».  J’utilise le terme «chose» dans son sens le plus large possible: un objet physique, une loi scientifique, peu importe. Si une chose requiert quelque chose d’autre pour exister, alors il est « contingent ».

Arbre généalogique
Vous et moi sommes radicalement contingents. Sans nos parents (et leurs parents, les parents de leurs parents, etc.), nous n’existerions pas. Même le moindre changement: votre arrière-arrière-arrière-grand-parent meurt avant de rencontrer votre arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère (ou se déplace, ou n'est pas attiré par elle, ou quelqu'un d'autre la marie à sa place, etc., etc., etc.), et vous n’existez pas. Mais il y a encore plus que cela, d’innombrables facteurs ont dû s'aligner afin que nous ayons pu vivre sur une planète avec toutes les conditions rendant la vie humaine (et la procréation) possible, pour avoir le bon type d'univers et ainsi de suite.

Je ne suis pas intéressé à débattre ici de savoir si la coalescence de ces facteurs était probable ou improbable, ou si cela est dû au hasard ou à un Grand Dessein.

Mon argument est simple: pour que vous puissiez exister, d'autres conditions doivent logiquement précéder votre existence. Votre existence est logiquement dépendante de ces autres conditions. Par conséquent, si je sais que vous vous trouvez dans un univers particulier, je peux alors déduire toutes sortes d'autres choses à propos de cet univers: qu'il vous maintient en vie, qu’il contient (ou a déjà contenu) vos parents, etc.

C’est ce que nous entendons par une chose contingente. Grâce à certaines conditions particulières, vous existez. Si ces conditions n’avaient pas été là, vous ne seriez pas là non plus.

Toutes les choses créées sont dans la catégorie # 1: elles sont toutes contingentes. Elles n’émergent pas  nécessairement. Parfois, cette vérité est affirmée sous la forme : «tout ce qui commence à exister a une cause ».

Donc, toutes les choses créées sont contingentes. Mais l'inverse n’est pas vrai: une chose pourrait être infiniment vieille et aussi logiquement contingente. Donc, comme vous vous en doutez, la catégorie 1 est énorme. Elle comprend tout l'univers.

B) Vous ne pouvez tout simplement pas avoir une série infinie de causes contingentes; puisqu’une cause sans cause est logiquement nécessaire.

Les causes contingentes requièrent quelque chose d'autre pour exister: cette chaîne ne peut simplement pas se poursuivre indéfiniment. Si A nécessite l'existence de B, B nécessite l'existence de C, et que C nécessite l'existence de A, vous ne pouvez pas postuler A, B, ou C comme cause de l'existence de l'ensemble comprenant A, B, et C . Un professeur de philosophie m'a donné deux illustrations utiles de ce principe: l'un impliquant la théorie des ensembles et l’autre impliquant un train.

Commençons par la théorie des ensembles. Toutes les causes peuvent être divisés entre les [Causes causées] et les [Causes sans cause]. Peu importe la taille de l'ensemble [Causes causées], même infiniment grand, il ne peut pas être sa propre cause. Il a besoin d'une cause sans cause pour commencer à exister. Nous avons tendance à concevoir cela de façon temporelle (que la cause sans cause doit préexister la cause causée), mais cela serait vrai même si la cause sans cause et les causes causées seraient toutes infiniment vieilles.

Cette illustration est claire et simple, mais elle ne l’est pas pour tout le monde. Pour cette raison, il a aussi donné l'illustration du train. L'image ci-dessous montre deux wagons : le wagon de droite est une locomotive, qui a un moteur; tandis que le wagon de gauche est un wagon de train ordinaire, qui n’en a pas.



Si vous êtes à un passage à niveau et que vous voyez un wagon de train ordinaire passer, vous pouvez être certain qu'il est tiré par une locomotive, même si vous ne pouvez pas voir l'avant du train. Le wagon peut être tiré directement par la locomotive, ou par un autre wagon de train ou par une série de wagons de train qui sont eux-mêmes tirés par une locomotive.

Un train qui comprendrait uniquement des wagons, sans locomotive, ne pourrait jamais se déplacer. Cela n’a aucune importance que le train comprenne un seul wagon, ou mille, ou un million, ou une infinité de wagons de longs. Sans quelque chose pour le bouger, il ne bougera pas d'un pouce.

Il en est ainsi des réalités contingentes: elles sont finalement mises en mouvement, pour ainsi dire, par ce qui est nécessaire. Cela n'a pas d'importance que vous ayez une seule réalité contingente, ou mille, ou un nombre infini: ils exigent l'existence d'une réalité non contingente.

Par ailleurs, cela explique aussi pourquoi l'argument athée « Qui a créé Dieu? » est un non-sens philosophique. C’est comme se demander: « Eh bien, si tous les wagons des trains doivent être bougés par une locomotive, alors qu’est-ce qui fait bouger la locomotive? »

C) Cette réalité est nécessaire est ce que nous appelons « Dieu ».

À ce stade, nous pouvons dire avec certitude que quelqu'un ou quelque chose de nécessaire a créé l'univers entier. Nous pouvons dire avec une certitude absolue que l'univers entier - de toute personne, à chaque particule, à chaque loi scientifique - remonte à une origine commune, une sorte de Créateur. Cela nous donne un point de départ pour pouvoir explorer le genre de Créateur dont nous parlons. Mais ici se termine la preuve.

Cela ne prouve pas immédiatement la vérité du catholicisme (qui peut être connue grâce à une combinaison de la raison et de la révélation divine), mais il réfute la possibilité de l'athéisme. Il n'y a tout simplement aucun moyen de commencer sans une cause sans cause et de se retrouver finalement avec quelque chose, que ce soit les lois physiques, les réalités matérielles ou toute autre chose.

P-S : Quelle sorte de Créateur?

La preuve pourrait suggérer que l'univers a une cause, mais qu’elle est totalement impersonnelle. Il se trouve qu’en utilisant cette preuve, nous pouvons aussi déterminer beaucoup de choses sur notre Créateur. Vous voyez, rien ne peut exister dans un effet qui n’existe pas (au moins en puissance) dans la somme totale des causes. Vous ne pouvez pas mettre deux et deux ensembles et obtenir cinq. Cette notion viole la causalité.

Puisque toutes les autres causes découlent de la même cause nécessaire, nous pouvons dire que rien ne peut exister dans l'univers ne vient pas du Créateur. Par exemple, nous existons dans un univers qui contient (et permet) la personnalité et la sensibilité. Mais les effets de la personnalité et la sensibilité ne peuvent pas exister sans la cause ultime possédant elle-même la personnalité et la sensibilité. Donc, nous savons tout de suite que nous avons affaire à un Dieu personnel

Cet article est une traduction personnelle de l’article «How Train Cars and Set Theory Prove the Existence of God» de Joe Heschmeyer.

0 commentaire:

Publier un commentaire