23 août 2015 : 21e dimanche du Temps Ordinaire


Cliquez ici pour lire les lectures de la liturgie

Un choix à faire


Les lectures de la Messe de ce dimanche concluent une méditation de quatre semaines sur l'Eucharistie.

Les 12 apôtres dans l'Évangile d'aujourd'hui sont invités à faire un choix : soit de croire et d'accepter la nouvelle alliance qu’Il propose dans Son corps et Son sang, ou retourner à leurs anciens modes de vie.

Leur choix est préfiguré par la décision que Josué demande aux 12 tribus de prendre dans la Première Lecture d'aujourd'hui.

Josué les rassemble à Sichem, où Dieu apparut d'abord à leur père Abraham, promettant de faire de ses descendants une grande nation dans un nouveau pays (voir Genèse 12, 1-9). Il leur lance un défi-choc : soit renouveler leur alliance avec Dieu ou servir les dieux exotiques des nations environnantes.

Aujourd’hui, on nous demande aussi de décider qui nous voulons servir. Pendant quatre semaines, on nous a présenté dans la liturgie le mystère de l'Eucharistie. Un miracle quotidien beaucoup plus grand que ceux effectués par Dieu pour amener les Israélites hors de la terre d'Égypte.

Il nous a promis une nouvelle patrie, la vie éternelle et Il nous a offert le pain du ciel pour nous renforcer sur notre voyage. Il nous a dit que si nous ne mangeons pas sa chair et si nous ne buvons Son sang, nous n’aurons pas la vie en nous.

C’est une parole dure, comme beaucoup murmure dans l'Évangile d'aujourd'hui. Pourtant, il nous a donné les paroles de la vie éternelle.

Nous devons croire, comme Pierre le dit aujourd'hui, qu'il est le Saint de Dieu, qu’Il s’est donné pour nous, en donnant Sa chair pour la vie du monde.

Comme nous l'entendons dans l’Épître d'aujourd'hui, Jésus a fait cela pour que nous soyons sanctifiés, rendus saints, à travers l'eau et le baptême par lequel nous entrons dans Sa nouvelle alliance. Par l'Eucharistie, Il nous nourrit et nous chérit, nous faisant Sa propre chair et Son sang, comme mari et femme deviennent une seule chair.

Renouvelons notre alliance aujourd'hui, en approchant de l'autel avec confiance que, comme nous le chantons dans le Psaume d'aujourd'hui, le Seigneur va racheter les vies de Ses serviteurs.


Cet article est une traduction personnelle de l'infolettre "Sunday Bible Reflections" du Dr Scott Hahn. Vous pouvez consulter le texte original en anglais ici.

0 commentaire:

Publier un commentaire