12 choses à savoir et partager à propos de la Sainte Trinité


L'Église enseigne que la Sainte Trinité est le mystère central de la foi chrétienne.

Mais que savez-vous au sujet de ce mystère?
Quelle est son histoire?
Qu'est-ce qu’elle signifie?
Et comment peut-elle être prouvé?

Voici 12 choses à savoir et partager…

1. D'où vient le mot «Trinité» vient-il?

Il provient du mot latin « trinitas », qui signifie « trois » ou « triade ». L'équivalent grec est « triados ».

2. Quand a-t-il d'abord été utilisé?

La première utilisation du terme qui a survécu (il peut avoir eu des utilisations antérieures qui sont aujourd'hui perdues) date environ en l’an 170 par Théophile d'Antioche. Il a écrit:
Les trois jours qui précédèrent les corps lumineux sont l'image de la Trinité [Τριάδος], c'est-à-dire de Dieu, de son Verbe et de son Esprit, et le quatrième est l'image de l'homme, qui a besoin de la lumière, pour que Dieu, le Verbe, l'Esprit, l'homme lui-même lui soient manifestés… (Discours à Autolyque 2, 15).

3. Qu’est-ce que la Trinité?

Le Compendium du Catéchisme de l'Église Catholique l’explique de cette façon:
L’Église exprime sa foi trinitaire en confessant un seul Dieu en trois Personnes : Père, Fils et Esprit Saint. Les trois Personnes divines sont un seul Dieu, parce que chacune d’elles est identique à la plénitude de l’unique et indivisible nature divine.
Elles sont réellement distinctes entre elles par les relations qui les mettent en rapport les unes avec les autres. Le Père engendre le Fils, le Fils est engendré par le Père, le Saint-Esprit procède du Père et du Fils (Compendium du catéchisme de l’Église catholique, 48).
4. La Trinité est-elle le mystère central de la foi chrétienne?

Oui. Le Compendium explique:
Le mystère central de la foi et de la vie chrétienne est le mystère de la Sainte Trinité. Les chrétiens sont baptisés au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit (Compendium du catéchisme de l’Église catholique, 44).

5. Quand l'Église a-t-elle infailliblement défini le dogme de la Trinité?

Le dogme de la Trinité a été défini en deux étapes : au premier concile de Nicée (en 325) et au premier concile de Constantinople  (en 381).

Le premier concile de Nicée a défini la divinité du Fils et il a écrit la partie du Credo qui traite du Fils.

Ce concile a été convoqué pour faire face à une hérésie connue sous le nom d'arianisme, qui affirmait que le Fils était un être surnaturel, mais qu’il n’était pas Dieu.

Le premier concile de Constantinople a défini la divinité de l'Esprit Saint et il a écrit la partie du Credo qui traite de l'Esprit.

Ce concile a été convoqué pour faire face à une hérésie connue sous le nom de macédonianisme (parce que ses défenseurs étaient de Macédoine) et qui niait la divinité de l'Esprit Saint. Cette hérésie a également été appelée pneumatomaques (selon une expression grecque qui signifie « lutte contre l'Esprit »).

6. Comment peut-on prouver la Trinité?

La Trinité peut seulement être prouvée par la révélation divine que Jésus nous a transmise. Elle ne peut pas être prouvée par la raison naturelle ou seulement à partir de l'Ancien Testament. Le Compendium du Catéchisme de l'Église catholique enseigne:
Dieu a laissé des traces de son être trinitaire dans la création et dans l’Ancien Testament ; mais la profondeur de son être comme Trinité sainte constitue un mystère inaccessible à la seule raison humaine, et même à la foi d’Israël, avant l’Incarnation du Fils de Dieu et l’envoi de l’Esprit Saint. Ce mystère a été révélé par Jésus Christ et il est à la source de tous les autres mystères. (Compendium du catéchisme de l’Église catholique, 45).
Bien que le vocabulaire utilisé pour exprimer la doctrine de la Trinité a pris du temps à se développer, nous pouvons démontrer les différents aspects de cette doctrine à partir des Écritures.

7. Comment pouvons-nous montrer de l'Écriture qu'il n'y a qu'un seul Dieu?

Le fait qu'il n'y a qu'un seul Dieu était déjà clairement énoncé dans l'Ancien Testament. Par exemple, le livre d'Isaïe proclame:
Vous êtes mes témoins, oracle de Yahweh, et mon serviteur que j'ai choisi, afin que vous reconnaissiez et que vous me croyiez; et que vous compreniez que c'est moi. Avant moi aucun Dieu n'a été formé, et il n'y en aura point après moi. (Isaïe 43, 10)
Ainsi parle Yahweh, le roi d'Israël: et son rédempteur, Yahweh des années je suis le premier et je suis le dernier, et il n'y a pas de Dieu en dehors de moi ! (Isaïe 44, 6) 

8. Comment pouvons-nous montrer que le Père est Dieu?

Le Père est proclamé comme étant Dieu de nombreuses fois dans le Nouveau Testament. Par exemple, saint Paul déclare:

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation. (2 Corinthiens 1, 3)
Il n'y a qu'un […] Dieu, Père de tous, qui est au-dessus de tous, qui agit par tous, qui est en tous. (Éphésiens 4, 4-6)

9. Comment pouvons-nous montrer que le Fils est Dieu?

Ceci est proclamé à plusieurs d'endroits dans le Nouveau Testament, y compris au début de l'Évangile de Jean:
Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu […] Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous, (et nous avons vu sa gloire, gloire comme celle qu'un fils unique tient de son Père) tout plein de grâce et de vérité (Jean. 1, 1. 14).
Et ensuite :
Puis il dit à Thomas: "Mets ici ton doigt, et regarde mes mains; approche aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois plus incrédule, mais croyant." Thomas lui répondit: "Mon Seigneur, et mon Dieu!" (Jean 20, 27-28).

10. Comment pouvons-nous montrer que l'Esprit Saint est Dieu?

Dans le livre des Actes, l'Esprit Saint est dépeint comme une personne divine qui parle et à qui on peut mentir:
Comme ils vaquaient au service du Seigneur et qu'ils jeûnaient, l'Esprit-Saint dit : "Mettez-moi à part Barnabé et Saul pour l'œuvre à laquelle je les ai appelés." (Actes 13, 2)
Et Pierre lui dit : "Ananie, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur pour te faire mentir à l'Esprit-Saint et retenir sur le prix du champ? Est-ce que, restant (non vendu), il ne restait pas à toi? et, vendu, ne demeurait pas en ta possession? Comment as-tu mis en ton cœur un pareil dessein? Ce n'est point aux hommes que tu as menti, mais à Dieu." (Actes 5, 3-4)

11. Comment pouvons-nous montrer que le Père, le Fils et l'Esprit sont des personnes distinctes?

La distinction des personnes peut être démontrée, par exemple, dans le fait que Jésus parle à son Père. Cela n'aurait pas de sens s’ils étaient une seule et même personne.
En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : "Je vous bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et les avez révélées aux simples. Oui, Père, car tel fut votre bon plaisir. " (Matthieu 11, 25-26)
Le fait que Jésus n’est pas la même Personne que le Saint-Esprit est révélé lorsque Jésus, qui a fonctionné en tant que conseiller (grec, Parakletos) des disciples, dit qu'il va prier le Père et que le Père enverra un « autre consolateur », qui est le Saint-Esprit. Cela montre la distinction des trois Personnes: Jésus qui prie; le Père qui envoie; et l'Esprit qui vient:
Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Consolateur, pour qu'il demeure toujours avec vous; C'est l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point: mais vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure au milieu de vous; et il sera en vous (Jean 14, 16-17).

12. Comment pouvons-nous montrer que le Fils est engendré par le Père et que l'Esprit procède du Père et du Fils?

Le fait que le Fils est engendré par le Père est indiqué par les noms de ces trois Personnes. Les fils sont générés par leurs pères. La seconde Personne de la Trinité ne serait pas un Fils s’il n’avait pas été généré par la première Personne qui est son Père.

Le fait que le Saint-Esprit procède du Père et du Fils se reflète dans une autre déclaration de Jésus:
Lorsque le Consolateur que je vous enverrai d'auprès du Père, l'Esprit de vérité qui procède du Père, sera venu, il rendra témoignage de moi (Jean 15, 26).
Cette parole dépeint le Saint-Esprit comme procédant du Père et du Fils (« que je vous enverrai »). Ici, les opérations extérieures des Personnes de la Trinité reflètent leurs relations entre elles. On pourrait aussi dire que l'Esprit Saint procède du Père par le Fils.


Cet article est une traduction personnelle de l’article « 12 things to know and share about the Holy Trinity » de Jimmy Akin. Vous pouvez consulter l’article original en anglais ici.

0 commentaire:

Publier un commentaire