Réflexions bibliques du 9 novembre 2014: Bâtissons le Corps

Lectures de la liturgie
Bâtissons le Corps


Pourquoi commémorer la dédicace d’une l'église de Rome du quatrième siècle ? D'abord, parce que Saint-Jean-de-Latran n’est pas une église ordinaire, c’est la cathédrale du Pape et elle est encore connue sous le nom de « mère et tête de toutes les églises de la ville et du monde ».


Mais, en plus de cela, c’est parce que Dieu a de tout temps voulu que le bâtiment de l'église soit un symbole de Son Église et de notre corps. Voici ce que les lectures de la fête d'aujourd'hui nous invitent à considérer. Le prototype de Dieu pour l'Église est le Temple de Jérusalem, décrit dans la première lecture et le psaume de cette semaine. Il est la « sainte demeure » de Dieu, le site de Sa présence au milieu de nous, source d’ « eaux vives» de toute vie et de toute bénédiction. Mais Dieu a destiné le Temple à faire place au Corps du Christ. 


Voilà ce que les paroles et les actions de notre Seigneur dans l'Évangile de ce dimanche visent à dramatiser. Le corps du Christ est maintenant la demeure de la « gloire » de Dieu parmi nous (voir Jean 1,14). Il est la nouvelle source d'eau vive (Jean 4, 10.14; 7, 37-39; 19, 34), le pain de vie (Jean 6, 51), le nouveau sanctuaire où les gens vont adorer en esprit et en vérité (Jean 4, 21-23). Par le Baptême, nous sommes unis à Son Corps dans l'Église (voir 1 Corinthiens 12,13). 

L’Épître de ce dimanche dit que l'Esprit de Dieu vient habiter en nous et nous fait « demeure de Dieu ... le temple de Dieu » (voir aussi 1 Corinthiens 6, 9). Jésus chassa les vendeurs de bœufs, de moutons et de pigeons, signalant la fin des sacrifices d'animaux qui ont formé le culte de l'ancien Temple. Dans le culte spirituel du nouveau Temple, nous offrons nos corps, tout notre être, comme un sacrifice vivant (voir Romains 12, 1). Comme des pierres vivantes (voir 1 Pierre 2, 5) construites sur la pierre angulaire du Christ (voir Marc 12, 10; Actes 4,11), ensemble, nous sommes appelés à construire le nouveau Temple de Dieu : l'Église. 

Comme le Temple de Jérusalem l’était, l'Église sera toujours en construction, jusqu'à ce que, enfin, il se perfectionne dans la nouvelle Jérusalem, notre mère l'Église, descendue du ciel (voir Apocalypse 21, 3.10.22; 22, 1; Galates 4, 26).

Cet article est une traduction personnelle de l'infolettre "Sunday Bible Reflections" du Dr Scott Hahn. Vous pouvez consulter le texte original en anglais ici.

0 commentaire:

Publier un commentaire