Réflexions bibliques du 7 septembre 2014: Pour les reconquérir


Pour les reconquérir

Comme Ézéchiel est nommé gardien de la maison d'Israël dans la première lecture d'aujourd'hui, Jésus dans l'Évangile d'aujourd'hui établit Ses disciples en tant que gardien du nouvel Israël de Dieu : l'Église (voir Galates 6, 16).

Il met également en place des procédures pour faire face aux péchés et aux manquements de la foi, en s'appuyant sur la discipline imposée par Moïse à Israël (voir Lévitique 19, 17-20, Deutéronome 19, 13). Les chefs du nouvel Israël, reçoivent des pouvoirs extraordinaires, semblables à ceux données à Pierre (voir Matthieu 16, 19). Ils ont le pouvoir de lier et de délier, de pardonner les péchés et de réconcilier les pécheurs en Son nom (voir Jean 20, 21-23).

Mais les pouvoirs qu’Il donne aux apôtres et à leurs successeurs dépendent de leur communion avec Lui. Comme Ézéchiel doit seulement enseigner ce qu'il entend de Dieu, les disciples doivent se rassembler en Son nom pour prier et pour chercher la volonté de notre Père céleste.

Mais les lectures d'aujourd'hui sont plus qu’une leçon pour l'Église. Ils suggèrent également la façon dont nous devons faire face à ceux qui nous ont offensés, un thème que nous allons aussi retrouver dans les lectures de la semaine prochaine.

Notez que les deux l'Évangile et la première Lecture présume que les croyants ont le devoir de corriger les pécheurs autour d’eux. Il est même dit à Ézéchiel qu'il sera tenu pour responsable de leur âme, s'il ne parvient pas à prendre la parole et à essayer de les corriger.

C'est l'amour que Paul, dans l'épître d'aujourd'hui, dit que nous devons à nos voisins. Aimer notre prochain comme nous-mêmes, c'est être inquiet de leur salut.

Nous devons faire tous les efforts, comme le dit Jésus, pour reconquérir nos frères et nos sœurs, pour les détourner des fausses routes. Nous ne devrions jamais les corriger par colère ou par un désir de punir. Au lieu de cela, notre message doit être celui du psaume d'aujourd'hui : exhortez le pécheur à entendre la voix de Dieu, ne pas durcir leur cœur et se rappeler que c'est Lui qui nous a faits, et qui est le rocher de notre salut.

Cet article est une traduction personnelle de l'infolettre "Sunday Bible Reflections" du Dr Scott Hahn. Vous pouvez consulter le texte original en anglais ici.

0 commentaire:

Publier un commentaire