La crainte de Dieu, signe de Foi (2)

Deux catégories de gens n'ayant pas la crainte de Dieu

Dans la première partie du résumé du sermon du Cardinal Newman portant sur la crainte de Dieu, j'ai expliqué en quoi consistait cette crainte. Dans cette deuxième partie, il sera question des deux grandes catégories de personnes manquant de crainte de Dieu, ce qui les distingue et ce qu'elles ont en commun.


Voici donc les deux grandes catégories de pratiquants manquant de crainte de Dieu. 
  1. Pour la première catégorie, il y a ceux qui pensent que Dieu n'a pas d'attentes envers eux, ou qu'il n'y aurait rien de grave en soi à ne pas répondre à ces divines attentes. Ce gens considèrent qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent, cela plaira toujours à Dieu. Pour eux, il n'y aurait pas de conséquence grave à déplaire à Dieu. Le péché n'existe pas ou est sans gravité notable.
  2. Pour la deuxième catégorie, il y a ceux qui croient au contraire que le péché est grave, mais ils échappent à la «colère divine» en raison de leur foi. Leur statut privilégié de croyants les soustrait aux conséquences de leurs péchés. De plus, ce qui est péché pour d'aucuns ne l'est pas pour eux en raison de leur foi.
Voici encore d'autres différences entre les deux catégories de personnes manquant de crainte de Dieu :
  1. Les gens de la première catégorie trouvent que la religion catholique est trop stricte et qu'il n'est pas nécessaire de suivre les préceptes moraux catholiques ou de croire à ses dogmes. Ce qui importe avant tout pour les gens de cette catégorie, c'est de se comporter d'une manière digne et respectable. Les détails dans la célébration du culte et de la liturgie sont pour eux un encombrement inutile et n'ont pour Dieu aucune importance. Si l'on va au fond de leur pensée, ils ne croient pas réellement ni en la divinité du Christ ni en sa mort rédemptrice. Ils peuvent bien professer publiquement ces dogmes de foi, mais il y a une grande différence entre professer en paroles et croire du fond du coeur en ces réalités. Un dernier trait marquant de cette catégorie de gens est qu'ils nient le châtiment éternel de l'enfer pour les "méchants" et que tous, en fin de compte, sont ou seront sauvés.
  2. La deuxième catégorie de personnes manquant de crainte de Dieu se distingue par son système doctrinal. Ils ne nient pas être déchus à cause du péché originel, mais ils croient qu'ils ont si totalement regagné la faveur de Dieu qu'à leur mort ils sont certains d'aller au ciel. Selon eux, Dieu leur pardonne à mesure leurs fautes, et ils n'auront à répondre de rien à leur jugement. Ils ont un statut privilégié auprès de Dieu ( que les autres n'ont pas) qui leur enlève tout doute et toute angoisse par rapport à leur salut.
Voici enfin ce qu'ont en commun les deux catégories de personnes manquant de crainte de Dieu : Ils considèrent uniquement l'amour et la miséricorde de Dieu en omettant sa justice ainsi que la vénération et le respect qui lui sont dûs.

La crainte de Dieu n'est pas liée à notre état de pécheur. Les anges du ciel se voilent la face devant Dieu, même s'ils n'ont pas de péché. Selon Newman, toute personne se disant religieuse devrait avoir la crainte de Dieu. Il n'y a que les irréligieux chez qui il serait naturel de ne pas avoir de crainte de Dieu.

Mais pourquoi ne percevons-nous que très rarement la crainte de Dieu chez les personnes supposément religieuses? Les personnes éprouvant la crainte de Dieu en éprouve souvent de la honte et considèrent ce sentiment comme une faiblesse. Pourquoi en est-il ainsi ? Selon le Cardinal Newman, cela est dû au fait que ces personnes ne perçoivent pas (ou pas assez) la présence de Dieu. Elles ne sont pas conscientes qu'elles sont constamment en présence de Dieu et qu'elles auront à lui rendre compte de toute leur vie à leur jugement après la mort.

Dans le prochain article, j'expliquerai que le manque de crainte de Dieu est en réalité un manque de foi, et je dirai comment développer cette crainte et faire grandir la foi.

Je vous invite à lire en entier ce sermon du Cardinal Newman qui vous donnera davantage de lumières que ce simple résumé. 

0 commentaire:

Publier un commentaire