mercredi 18 mai 2011

Le croissant fertile

Le Croissant fertile est une région habitable très vaste du Moyen-Orient qui part de la vallée du Tigre et de l’Euphrate et qui s’étend jusqu’aux frontière de l’Égypte en passant entre le désert et la Méditerranée. Sa superficie est d’environ 400 000 à 500 000 km² et l’histoire de l’Ancien Testament et une bonne partie de celle du Nouveau Testament s’y déroule. Comme son nom l’indique, elle est en forme de croissant et c’est une région du monde où le climat est agréable et qui est pourvue de sols fertiles.


C’est dans la région de la Mésopotamie que l’on retrouve les villes les plus anciennes de l’humanité. C’est de là que vient son titre de « berceau de l’humanité ». Elle comporte aussi les plus vieilles régions agraires dont certaines datent d’environ 11 000 ans. Plusieurs grands empires ont habité et se sont disputés ce territoire : Babyloniens, Assyriens, Hébreux, Égyptiens, Perses, Romains, Grecs, Philistins, Phéniciens, Hittites, etc. Ces conflits ont obligé ces peuples à se surpasser continuellement à tous les niveaux pour survivre et pour avoir le privilège d’habiter ces terres. Ce n’est donc pas étonnant que plusieurs des grandes découvertes humaines ont été faites dans cette région comme par exemple : la roue, l’écriture, l’agriculture, l’irrigation et probablement la domestication d’animaux.

Cette proximité entre plusieurs cultures a aussi été de grandes opportunités d’échanges commerciaux et religieux. Plusieurs religions originent de cette région. Comme ces religions pourtant bien distinctes n’étaient pas non plus totalement étanches les unes aux autres, elles ont aussi emprunté certains éléments entre elles. Lorsqu’on compare les écrits du livre de la Genèse avec d’autres écrits anciens de Mésopotamie, on découvre tout d’abord plusieurs similitudes. Cependant, un deuxième regard plus attentif nous fera aussi remarquer qu’ils véhiculent également une vision du monde et de Dieu bien distincte qui les caractérise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire