L'existence de Dieu : L'argument moral

L'argument moral est un autre argument pour l'existence de Dieu qui me fascine. Tout comme l'argument cosmologique de la kalâm, il est basé sur deux prémisses et une conclusion logique obtenue par déduction. Ce qui veut dire que, logiquement, pour nier la conclusion, on doit nécessairement prouver qu'au moins une des deux prémisses est fausse. L'argument est simple et peut se formuler comme suit :



  • Prémisse #1 : Si Dieu n'existe pas, les valeurs morales objectives n'existent pas
  • Prémisse #2 : Les valeurs morales objectives existent
  • Conclusion : Donc, Dieu existe

Certaines explications sont nécessaires pour avoir une meilleure compréhension des prémisses. Un des termes le plus important est objectif. Un ordre moral objectif, ce qui est opposé à subjectif, cela veut dire que quelque chose est bien ou mal indépendant de l'opinion que l'on peut s'en faire. Si nous prenons par exemple le massacre des juifs pendant l'Holocauste, cela veut dire que ce massacre était objectivement mauvais même si cela semblait bien pour les Nazis et même s'ils avaient réussie à gagner la deuxième guerre et avaient réussie à imposer leur vision à tout le monde.

Il faut être cependant très clair sur ce que la première prémisse n'affirme pas. Elle ne veut PAS dire que :
a) Des personnes qui ne croient pas en Dieu ne peuvent pas mener une vie moralement bonne
b) Des personnes qui ne croient pas en Dieu ne peuvent pas reconnaître de valeurs morales
c) Des personnes qui ne croient pas en Dieu ne peuvent pas formuler un système de règles éthiques

La réelle question derrière la première prémisse est plutôt : Si Dieu n'existe pas, est-ce qu'il peut y avoir réellement des valeurs morales objectives? En d'autre terme, la croyance en Dieu n'est pas nécessaire pour que les valeurs morales existent, mais l'existence de Dieu est nécessaire. Le fait d'y croire ou non ne change en rien ce qui concerne l'existence de Dieu. Pour les chrétien, Dieu est le créateur de cet ordre moral au même titre que l'ordre naturel. Il est donc le créateur (législateur) et la source de cette ordre moral.

La deuxième prémisse est beaucoup plus simple et facile à prouver. Je ne crois pas qu'une saine personne puisse nier qu'il a une grande distance morale objective entre aimer et torturer un enfant. Il est important de noter que pour que cette prémisse soit valide, il n'est pas nécessaire qu'il y ai un consensus au niveau de l'ordre de ces valeurs morales. Prouver qu'elles existent suffit.

La conclusion logique, obtenue par déduction à partir des deux prémisses, prouve alors l'existence de Dieu.

0 commentaire:

Publier un commentaire